Végétal, l’exposition qui converse avec la nature

Visite de l'expo Végétal aux Beaux-Arts de ParisDe la chlorophylle, des herbiers, des bijoux somptueux, des œuvres d’art classiques et contemporaines, voici Végétal, la toute nouvelle exposition organisée à l’initiative de la maison Chaumet aux Beaux-Arts de Paris. 

Végétal – L’École de la Beauté (jusqu’au 4 septembre 2022) est un voyage extraordinaire et surprenant. Marc Jeanson, botaniste bien connu, a conçu cette exposition à la manière d’un herbier.

Une promenade intime

Cette exposition entièrement inspirée par la nature, nous offre un moment suspendu dans le temps.

Il n’y a pas de chronologie à suivre quand on visite Végétal. Telle une flânerie bucolique, on est pris par la main à la découverte d’« univers – paysages » : la grotte, la forêt, l’estran, la roselière, l’ager, l’hortus, mille-fleurs.
Chacun des espaces est une conversation. La science et la botanique côtoient les bijoux des joaillers et créateurs les plus prestigieux. Chaumet bien sûr, mais pas seulement…


400 œuvres composent le parcours, dont une centaine d’objets issus des collections Chaumet. L’exposition est une odyssée dans l’infinité des plantes et du vivant tels qu’ils sont représentés dans l’art.

Exposition Végétal – L’arbre qui cache la forêt

Ces joyaux dialoguent à leur tour avec Delacroix, Courbet, Caillebotte, Monet… Les artistes contemporains Eva Jospin, Nic Bladen, Patrick Blanc, Jean-Baptiste Sécheret, et Theo Mercier participent à la conversation. Hommage aussi à la sublime Georgia O’keeffe, Yves Saint Laurent ou encore à Christian Dior avec la splendide robe muguet.


La balade se poursuit, le diadème-bandeau feuilles de chêne, illumine la toile Le Chêne, d’Odilon Redon.

Les Grappes de raisin de Séraphine de Senlis dialoguent avec la paire d’ornements de cheveux, de Fossin.

Une fleur fraîche de passiflore, du laboratoire de photographie Chaumet, est mise en regard avec le vase La Passiflore d’Émile Gallé.
Plus loin dans l’exposition, la fabuleuse Tapisserie Mille-fleurs dite de l’Adoration (1530-1535) interroge Le Printemps et L’Eté, les œuvres mythiques d’Arcimboldo.

Nature, art et science

Cette promenade intime à travers la botanique n’oublie pas de présenter de magnifiques herbiers, croquis et gouachés ayant servi à la maison Chaumet pour créer tiares, broches et bracelets somptueux.
La muséographie réunit aussi de nombreuses pièces scientifiques rarement exposées : les dessins de Joseph de Jussieu, l’herbier de Paul Hermann, les cyanotypies d’Anna Atkins.

Van Gogh écrivait à son frère : « Continue tes promenades et nourris en toi l’amour de la nature. C’est la meilleure manière d’apprendre tout ce qu’il faut savoir de l’essence de l’art ». L’exposition Végétal suit ce conseil pour nous mener vers un voyage enchanteur.
Découvrez aussi le catalogue d’exposition (Chaumet / JBE Books) Cliquez ici ou Cliquez ici