Amazon VS Hachette : le chiffre d’affaires livres et ebooks baisse aux USA ! - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

kindle voyage bon plan
Economie du livre Infos Ebooks

Amazon VS Hachette : le chiffre d’affaires livres et ebooks baisse aux USA !

Hachette Amazon ebook ebook IDBOOXAmazon US et Hachette Book Group ont finalement enterré la hache de guerre après 6 mois de conflit concernant le prix des livres numériques et des livres imprimés. Des sanctions commerciales infligées au groupe par Amazon ont fait hurler les professionnels du livre.

Jeudi on apprenait par un communiqué commun que les deux géants avaient trouvé un accord (lire les détails ici).

Désormais Hachette pourra fixer comme il l’entend le prix de ses ebooks sans s’attirer les foudres d’Amazon. Toutefois, le groupe d’édition sera particulièrement mis en avant s’il fait des efforts sur sa politique de prix et ses promotions.

Le conflit prend fin juste avant les fêtes de fin d’année tout est bien qui finit bien, les clients d’Amazon pourront être livrés à temps pour Noël et les deux parties vont pouvoir recommencer à générer un chiffre d’affaires conséquent.

Une baisse globale des ventes mais particulièrement aux Etats-Unis

Par un faux hasard du calendrier, le Groupe Lagardère a publié jeudi soir ses résultats trimestriels. Le chiffre d’affaires au 30 septembre 2014 s’élève à 1 467 M€ pour la branche édition du groupe, soit – 2 % en données brutes et – 2,9 % à données comparables, l’écart s’expliquant selon Lagardère, par un effet de périmètre positif (+ 19 M€) compensé par un effet de change négatif (- 6 M€).

Aux Etats-Unis, on constate une variation du chiffre d’affaires de – 18,5 % pour le livre papier. Pour la première fois depuis le début du conflit entre les deux géants, Lagardère Publishing reconnait que « le contexte difficile avec Amazon ainsi que le report de parutions ont impacté le niveau d’activité. »

Concernant les ebooks, une fois encore, les chiffres sont en baisse aux USA. En effet, même si le marché est en train de se réguler, les ventes ne représentent que 28% de l’ensemble du CA livres contre 31% en septembre 2013, la multinationale estime que cela est lié aux «mesures punitives d’Amazon ».

Après six mois de conflit, Il semble donc que l’attitude d’Amazon consistant à ne plus mettre en avant les parutions du groupe Hachette, à retarder la livraison des commandes, à ne pas proposer les dernières nouveautés a eu raison de l’éditeur. Mais il est fort à parier qu’Amazon, aussi a été impacté par ce conflit car, forcément, les revenus provenant des maisons d’édition du groupe Hachette représentent un manque à gagner conséquent dans le CA livres de la multinationale de Jeff Bezos.

Lire d’autres articles sur le conflit Amazon – Hachette