IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture high-tech

Honor Magic 6 Pro
Honor Magic 6 Pro

Les libraires inquiets face à Amazon, le SNE veut rassurer

Librairie generique IDBOOXInitiales, l’association des libraires indépendants, n’a pas du tout aimé la petite phrase de Vincent Montagne, Président du SNE concernant l’absence d’Amazon du Salon du livre de Paris qui ouvrira ses portes le 22 mars (lire notre article).

Le président du Syndicat National de l’Edition avait notamment déclaré : «Amazon n’est pas simplement un opérateur dans le monde numérique mais surtout un libraire». Par ailleurs, concernant les remises accordées par les diffuseurs et les éditeurs à Amazon, Stéphane Émond, président d’ Initiales déclare dans un communiqué : « C’est un secret de Polichinelle, éditeurs et diffuseurs, les uns et les autres, les uns ou les autres, consentent à Amazon des remises commerciales a minima de 40 % allant certainement jusqu’à 50 %. ».
En conséquence l’association demande à ce que les librairies indépendantes bénéficient des mêmes remises : «Nous ne voulons pas prendre cette déclaration pour une déclaration de guerre. Cependant, puisque la remise maximale concédée aux libraires n’est qu’au plus de 40 %, invitons éditeurs, diffuseurs et distributeurs à consentir à la librairie indépendante au moins la même remise commerciale qu’à Amazon.».

Le SNE n’a pas tardé à répondre dans un autre communiqué et se veut rassurant. Il souhaite que pour le Salon du livre de Paris, soit annoncé «un plan de soutien en faveur de la librairie indépendante».
Cet appel du pied au gouvernement et à Aurélie Filippetti en particulier est doublé d’un rappel du syndicat des éditeurs : « Ces derniers mois, de nombreuses initiatives d’éditeurs ont été prises, notamment des mesures permettant de raccourcir les délais de livraison des livres, des mesures d’aide à la trésorerie, ainsi que des systèmes d’information à distance pour aider les libraires à piloter leur activité. »

1 COMMENTS

  1. Cela fait des décennies que le SNE se paie la tête des libraires qui courbent l’échine ! Il faudrait que les librairies se détournent de leurs diffuseurs et des prescriptions des médias de masse qui entretiennent le système et qu’ils se tournent vers les milliers d’éditeurs indépendants qui n’ont pas accès au marché et qui ont souvent des catalogues de qualité supérieure à la grande édition marchande !

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *