Après le confinement, le livre et le jeu vidéo reprennent des couleurs - Chiffres clés - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

dictionnaires larousse le petit robert 2021
Etudes

Après le confinement, le livre et le jeu vidéo reprennent des couleurs – Chiffres clés

dictionnaires larousse le petit robert 2021Tout n’est pas noir, le confinement a été un moment critique pour la culture dans son ensemble, mais certains secteurs semblent rebondir.

Selon GfK, le livre et le jeu vidéo, tirent pour l’instant leur épingle du jeu, bien que tout n’aille pas au mieux.

De la chute au rebond ?

Le marché des biens culturels physiques neufs est en baisse de -8 % en chiffre d’affaires sur les huit premiers mois 2020 (Livre, Loisirs Interactifs, Vidéo, Musique).

Si on détaille ce chiffre, avant le confinement (semaine 1 à 11) le secteur des biens culturels enregistrait une perte de 6%, pendant le confinement, le CA a baissé de 47%, et post-confinement c’est le rebond à +10%.

Benoit Pennanec’h, consultant senior Distribution biens culturels explique : « Le marché présente un CA à +10% depuis la sortie du confinement (S20-11 mai à fin Août 2020 vs même période 2019). Celui-ci est tiré par les ventes Gaming, côté consoles (+14%) comme jeux vidéo physiques (+26%) et les revenus de l’univers Livre à +11% ».

Pendant le confinement, les achats sur Internet n’ont pas massivement converti sur l’univers des biens culturels physiques. Plus intéressant, l’institut constate une baisse de -16% d’acheteurs actifs sur Internet pendant le confinement, et -21% entre la semaine du 11 mai et fin juin 2020.

Un panier moyen qui augmente dans les librairies

GfK note que les librairies captent plus de gros acheteurs et voient les paniers moyens doubler par rapport à 2019 depuis le déconfinement. En effet, le panier moyen est de 56€ par acheteur depuis la fin du confinement, soit quasiment le double par rapport à la même période 2019.

Malgré le décalage des sorties de livres chez les éditeurs, le fonds participe le plus à la dynamique de reprise. On constate, +18% en volume (S.20-35 2020). Les univers plébiscités par les lecteurs sont la Littérature générale (+16%), la Jeunesse (+19%) et la Bande Dessinée (+17%).