Plus de 14 millions de français addicts aux écrans – Une étude inquiétante

tous addicts au smartphones14,5 millions de Français seraient cyberdépendants selon une étude réalisée par Odoxa pour GAE Conseil.

Cette enquête,  par les chiffres énoncés par l’institut, alerte. Les adultes présentent une pratique des usages à risque des écrans.

Ecrans – Un constat alarmant

28% des Français, soit 14,5 millions d’adultes, présentent une pratique à risque de cyberdépendance. 40% déclarent que leurs activités en ligne ont des effets négatifs sur leur vie personnelle et 24% sur leur vie professionnelle.

« Au-delà de l’effet levier lié au développement des technologies, et de l’impact générationnel, les chiffres de l’étude montrent une situation alarmante du point de vue des addictions aux écrans et dont semble-t-il les français n’ont que très peu conscience » analyse Alexis Peschard, addictologue et président fondateur du Cabinet GAE Conseil.

8% de français conscients de leur dépendance au smartphone

Avec un smartphone greffé dans la main, il y a une surutilisation de l’appareil. Résultat, 7,3 millions de Français y passent beaucoup de temps, au point qu’il arrive « souvent » à 14% d’entre eux de ne pas parvenir à s’arrêter signe d’une certaine perte de contrôle.

Au final, 8% des Français se disent totalement dépendants de leur smartphone et des réseaux sociaux.

Le Binge Watching une des causes de la dépendance

Le Binge Watching c’est l’addiction aux séries. Avec le streaming à outrance, 7,8 millions de personnes affirment regarder « souvent » des séries sans pouvoir s’arrêter.

Cela touche en particulier les jeunes (52% des moins de 35 ans) mais aussi les plus âgés (46% des 35-49 ans).

Les actifs en emploi (44%) et en particulier les employés (49%) sont aussi plus nombreux à regarder souvent ou de temps en temps des séries sans pouvoir s’arrêter. Paradoxe s’il en est, seuls 5% des Français (soit 2,6 millions de personnes) déclarent se sentir « totalement » dépendants aux séries.

Accros au shopping

Cet attachement au smartphone génère également des dépenses parfois incontrôlées entrainant des soucis financiers. C’est le cas pour 3,1 millions de Français (6%). Parmi les 6% présentant une pratique à risque de cyberdépendance en matière d’achats en ligne, seule la moitié (3%) se disent « totalement » dépendants et 13% pensent l’être un peu.

Les autres dépendances

2,1 millions de Français (4%) affirment jouer « souvent » à des jeux-vidéos sans pouvoir s’arrêter. Et seuls 50% d’entre eux estiment que c’est une dépendance.

Idem pour les jeux d’argent. 1,6 millions de Français (3%) jouent souvent en misant des sommes trop élevées pour leur budget et 2% estiment que c’est une dépendance.
Enfin, 2,1 millions de Français (4%) regardent « souvent » des contenus pornographiques au moins une fois par jour. Le sentiment de dépendance « totale » concerne 2% des Français.

Alors,  faut-il bannir les écrans de nos vies ? C’est quasiment impossible et ce n’est pas le propos, le tout est d’arriver à prendre conscience de la dépendance et d’appliquer une hygiène de vie en s’octroyant par exemple, des moments de digital detox.