Les revenus d’e-ink en baisse : la faute aux liseuses d'ebooks? - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Samsung Galaxy S6 avec coques spéciales
Liseuse numérique

Les revenus d’e-ink en baisse : la faute aux liseuses d’ebooks?

E-ink-revenus-en-baisseE-ink annonce des revenus en baisse pour ce trimestre et le prochain à venir. La demande de liseuses de plus en plus faible est pointée du doigt et plus particulièrement pendant cette période.

Lors d’une conférence dédiée aux investisseurs E-ink a annoncé que ses revenus allaient diminuer de 5% à10%. Eddie Chen le CFO de la compagnie a même précisé qu’il y avait de fortes chances pour qu’E-ink passe dans le rouge au cours du premier semestre 2014.

Les incursions d’E-ink dans les domaines des enseignes signalétiques, des smartwatch et des smartphones, n’ont pas encore permis à la société de compenser la demande des liseuses sur le déclin. On a vu dernièrement apparaître le YotaPhone, la Cover Reader de PocketBook, les smartwatch d’Archos ou encore le papier électronique Digital Reader de Sony.

Les ventes de liseuses ont atteint un pic en 2012 avec 20 millions d’unités et elles ont chuté à 16 millions en 2013. Le manque de grosses nouveautés comme les écrans couleur, la demande toujours plus forte de tablettes et de smartphones n’aident pas non plus à relancer la machine.

Au dernier trimestre les revenus nets étaient pourtant en forte hausse mais cela était principalement dû à la vente de leurs licences d’écrans e-ink à d’autres compagnies. Elles constituaient 80% de ces résultats.

Eddie Chen précise travailler sur une réorganisation et une réduction des coûts mais n’indique l’arrivée prochaine de nouveaux projets.

Via : Goodereader