Buzz l’Eclair – Aux origines du Ranger de l’espace

Critique du film Buzz l'EclaireBuzz l’Eclair, le film de Disney / Pixar sort le 22 juin dans les salles en France. On l’a vu en avant-première. Voici ce qu’on en a pensé. 

L’un des personnages principaux de Toy Story est Buzz l’Eclair mais d’où vient ce jouet ? Le Ranger de l’espace est en réalité la figurine tirée d’un film à succès du même nom. Les Studios Pixar et Disney ont imaginé un spin-off qui raconte ce film.

Vers l’infini et au-delà, Buzz l’Eclair reprend du service

Buzz l’Eclair parcourt l’espace avec sa commandante à la découverte de planètes inconnues. Son équipage est composé de scientifiques capables de coloniser un nouveau monde. Il se détourne de sa route lorsque l’ordinateur de bord identifie une planète lointaine avec des ressources précieuses.

Ils décident de faire un détour mais rien ne se passe comme prévu et ils s’échouent sur cette planète hostile située à 4,2 millions d’années lumières de la Terre. Le vaisseau est endommagé et impossible de repartir. Le cristal d’hyper-vitesse s’est cassé lors du décollage.

La commandante décide de sortir l’équipage de son sommeil et d’installer une colonie. Se sentant coupable Buzz va essayer sans relâche de trouver une solution pour quitter ce monde.

Rien ne va plus lorsqu’il découvre que le temps ne s’écoule pas de la même façon pour lui dans l’espace et les nouveaux habitants de T’Kani Prime. 5 minutes pour lui correspondent à plus de 4 ans à la surface de la planète.

Dans son entêtement Buzz ne voit pas le temps lui filer entre les doigts. Il passe à côté de sa vie et perd peu à peu ses amis.

Buzz l’Eclair – Un film riche

Il faut bien l’avouer Buzz l’Eclair nous a surpris. Ce long métrage est à l’opposé de Toy Story. Pixar a misé sur des personnages et des situations plus réalistes. Le côté délirant et fou-fou de Toy Story cède la place à un scénario plutôt sage.

On est quasiment devant un vrai film d’aventure dans l’espace avec des combats et de l’action sans temps mort. De ce fait, le film s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Il y a de l’humour mais pas sûr qu’il fasse mouche auprès des plus petits.

Certaines références et clins d’œil parleront même aux joueurs de la première heure qui soufflaient dans leurs cartouches NES pour les faire fonctionner.

On a aussi beaucoup aimé la façon de présenter les IA et les assistants personnels pas si intelligents que ça. Seul Sox, son petit chat-robot vient relever le niveau. Le concernant, on regrette un peu que Pixar ne l’ai pas rendu plus craquant ou plus drôle.

Outre ses touches d’humour, Buzz l’Eclair est un film riche avec de multiples messages. Le film véhicule de nombreuses valeurs comme l’amitié, le temps qui passe, le sentiment de culpabilité, l’entraide, etc. Il traite également de sujets plus difficiles comme la  vieillesse, la mort ou la disparition d’êtres proches.

On citera également un baiser entre deux femmes qui a malheureusement suscité la censure dans plusieurs pays. 

Le scénario de Buzz l’Eclair fait également référence à des classiques de la SF comme Star Wars, 2001 l’Odyssée de l’espace, Lost in Space et autres. Certains plans font aussi penser aux Gardiens de la Galaxie. 

Ce qu’on en pense

Alors oui on a bien aimé Buzz l’Eclair même si on est très loin de Toy Story. Disney a pris le parti de faire un film plus réaliste ce qui peut dérouter.

L’action se déroule tambour battant et vous ne serez pas au bout de vos surprises. Le scénario est bien ficelé et on ne s’ennuie pas une seule seconde. Il lui manque juste un petit grain de folie pour devenir inoubliable. C’est dommage. 

Un mot aussi sur la VF. On a plutôt l’habitude de voir les films en VO mais cette VF a une saveur particulière. Le personnage grognon Darby Steel est doublé par Chantal Ladesou. C’est un vrai régal. 

Et inutile de préciser que les images de Pixar sont à tomber à la renverse.
Découvrez les nouveaux joués liés au film Cliquez ici Découvrez les livres tirés du film Cliquez ici