Toy Story 4 – On n’a pas aimé, on a adoré - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Toy Story 4 critique cinéma
Pop Culture & Lifestyle

Toy Story 4 – On n’a pas aimé, on a adoré

Toy Story 4 critique cinéma

Toy Story 4 sort au cinéma le 26 juin. On était un peu dubitatifs avant d’aller le voir, mais Pixar et Disney ne se sont pas égarés dans les méandres des suites à rallonge.  Ce quatrième volet de Toy Story est absolument génial. 

Toy Story 4 reste fidèle à l‘esprit de la série tout en se renouvelant complètement. La famille Toy Story s’agrandit. On retrouve Woody et Buzz mais la bande accueille de nouveaux joujoux.

Ils donnent une bouffée d’air frais à la saga. De premier plan ou secondaire, ils ont tous une personnalité forte qui apporte quelque chose à l’histoire.

Toy Story 4 – Un coffre à jouets rempli de trésors 

L’une des grandes vedettes du film est l’inénarrable fourchette. Ce jouet improvisé, un peu benêt, transforme la vie de Bonnie et celle de Woody.

On citera également le duo Ducky et Bunny des jouets de la fête foraine ou encore Giggle McDimples une Polly Pocket.

Toy Story 4 signe également le grand retour de la Bergère. Toujours aussi énergique et casse-cou, rien ne peut l’arrêter. Elle entraîne la deuxième partie du film dans un rythme effréné.

Le rôle du grand méchant est tenu par Gabby Gabby, une poupée des années 60. Protégée par une armée de poupées ventriloques, elle règne sur un magasin d’antiquités. Ils ont un petit côté « Chucky » terrifiant.

Il y en a pour tous les goûts et chacun des jouets éveillera certainement un souvenir en vous.

On met à part le cascadeur canadien Duke Caboom car il mériterait un film à lui tout seul. Il est tout simplement hilarant. C’est définitivement notre jouet préféré.

Un scénario et une réalisation comme on aime

Toy Story 4 se révèle d’une richesse incroyable. L’histoire développe les thèmes de l’amitié, de l’amour, de la fidélité, de l’entraide ou encore du passage à l’adolescence.

Les enfants ont grandi et nous aussi ça tombe bien. L’aventure est beaucoup plus adulte. Pixar en profite pour reprendre et développer l’idylle entre Woody et la Bergère.

L’idée de placer une partie de l’intrigue dans un magasin d’antiquités est absolument brillante. Elle met en opposition les jouets anciens avec les jouets plus récents.

Aujourd’hui comme hier, ils aspirent tous à la même chose devenir le jouet d’un enfant.

Les dialogues sont fins et drôles. On rit vraiment de bon cœur à n’importe quel âge.

Un mot sur la réalisation, Pixar repousse encore les limites de l’animation 3D. La scène finale est époustouflante.

Une conclusion magistrale

On est un peu triste de dire au revoir à Woody, Buzz et leurs amis mais ce long métrage met un point final magistral à cette saga des jouets qui a démarrée en 1995.

Pixar et Disney réussissent à nous surprendre encore une fois. Toy Story 4 est du très grand Pixar.

Vous l’aurez compris on n’a pas aimé, on a adoré Toy Story 4.

Avant-Première du film le 23/06 au Grand Rex pour réserver vos places c’est ici 

 

Découvrez les produits dérivés autour de l’univers du film Cliquez ici