Episode 5 - Comment décoder un manga et quelques exercices pratiques - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

manga
Pop Culture & Lifestyle

Episode 5 – Comment décoder un manga et quelques exercices pratiques

manga

Aujourd’hui je vais vous apprendre à lire. Présomptueux n’est-ce pas ? Et puis comme m’a répondu une charmante dame lors d’un salon littéraire, à qui je proposais de lui parler de mon livre: je sais lire sinon je ne serai pas là. 

Au temps pour moi, je n’ai plus jamais osé poser cette question. Donc, en effet partons de ce postulat.

Savez-vous pour autant lire un Manga ?

Bien plus subtil qu’un écrit, vous allez devoir faire appel à vos cinq sens. Pourquoi ? Un Manga, cela pue ? Pas plus que tout autre livre, je vous rassure et pourtant. Intéressons-nous à votre ressenti(ment) concernant cette lecture : c’est tout de même violent, les personnages sont trop agressifs, les héros ne sont jamais coiffés, les filles sont toutes en mini-jupes, ils ont franchement l’air stupides, c’est quoi ces grands yeux vitreux ?

Vous vous reconnaissez dans ces pensées ? Moi, entièrement et j’assume pour très vite faire le mea culpa de mon ignorance. Il faut croire que devenir maman s’accompagne d’une lobotomisation partielle, mais heureusement nous ne sommes pas des causes perdues : notre curiosité compense.

La violence

C’est surtout la presse des années ’80 qui a amené ce concept sur base des premiers animés diffusés au sein du club Dorothée.

A contrario, les dessins animés de Disney nous paraissent tellement mignons. Pourtant, on tue la maman de Bambi, Mostro, la baleine dans Pinocchio est effrayante et que dire des sorcières ou des belles-mères jalouses de la beauté de leurs brus ? Il ne faut pas perdre de vue les différences culturelles et le fait que certains mangas s’adressent aux adultes d’où l’importance de bien choisir.

Les expressions faciales

Les yeux : nous avons tous le souvenir des grands yeux de Candy. Contradictoire dans un pays où les gens ont des yeux bridés. Cette caractéristique est la signature d’Ozamu Tezuka, un mangaka dont le père passionné de cinéma avait son propre projecteur.

Tezuka a ainsi découvert les Disney et notamment Bambi qui le marquera au point de doter ses personnages de grands yeux enfantins, très expressifs. Tous ceux qui le suivront, utiliserons cette touche qui devient incontournable des mangas. Regardons maintenant la forme des pupilles, des sourcils … :

i. La paupière supérieure constitue la base du dessin de l’œil, elle sera toujours présente et le dessinateur aura le choix de plusieurs formes : en amande, allongée, ronde :

En voici un exemple : le premier dessin montre des yeux en amandes. Ils sont surtout utilisés pour symboliser un personnage intellectuel (même en l’absence de lunettes) et confèrent un air blasé au personnage.

Dans le deuxième dessin, les yeux sont ronds et on se sent directement attiré par ce type de personnage qui semble joyeux, enjoué, amical. C’est ce trait qui sera utilisé pour symboliser le ou la meilleure amie, mais aussi … la fille aux gros seins. N’en déplaise à certains, chez les japonais, le sexe n’est jamais très loin.

La paupière inférieure : non indispensable, lorsqu’elle est dessinée, elle détermine la taille de la pupille:

Il s’agit ici de deux exemples d’yeux en amande, pourtant l’effet est complètement différent.

L’angle extérieur de l’œil : pas toujours utilisé, il servira à donner plus ou moins de profondeur au regard :

Ici, un exemple d’yeux tombants. Vous voyez la différence ? Ils sont l’apanage des sages, des personnes plus âgées, chez qui le dessinateur veut attribuer un regard fatigué, pétri d’expériences de la vie. Mais c’est également l’œil de celui qui a tout vu, qui connaît tout, donc typiquement le Maître.

Les cils : lorsqu’ils sont dessinés rendront le personnage plus féminin. Il s’agit d’un ornement.
Plus étrangement, parfois les yeux prennent une forme inattendue : une croix, le signe du dollar … remplacent l’œil. Qu’en est la signification ?

– Des cœurs ou des yeux de biche : c’est le signe de l’infatuation (càd l’engouement à différencier de l’amour romantique)
– Des X montrent l’état du personnage : évanouissement, mort, inconscience …
– Des flammes : la colère, le désir de vengeance
– Des >< peuvent signifier l’excitation ou la nervosité
– L’élargissement des yeux ou l’absence d’iris symbolisent l’état d’excitation suprême
– L’absence de pupilles et des reflets réfléchissants sont le signe d’un état délirant
– Les yeux pop out (gros yeux qui sortent de la tête) indiquent la douleur
– Les yeux en spirale signent une personne étourdie, paniquée.
– Un personnage triste versera beaucoup de larmes (de véritables torrents).
– Les sourcils ou les paupières Twitching (yeux révulsés bien qu’il y ait une multitude de traductions) sont souvent utilisés pour signer un choc ou la colère retenus
Et il y en a bien d’autres …

Exercez-vous sur le dessin


La bouche : ce ne sera pas plus facile, accrochez-vous ! Notre vision européenne de l’iconographie japonaise nous incite à voir chaque élément du visage séparément.

C’est certes important si notre désir est de créer un personnage et de lui attribuer le trait de crayon qui correspondra le mieux à l’émotion qu’il exprime (ou pas).

Dans sa lecture, il est important de garder une vue d’ensemble du visage. Contrairement aux yeux, plusieurs formes de bouche vont être utilisées pour signifier un même état.
– La bouche est ouverte : le personnage parle
– Les dents sont serrées : le héros est révolté voire agressif. Si le dessinateur laisse surtout voir les canines, il s’agit souvent d’un personnage masculin malveillant. Placé aux côtés de l’héroïne, il tente de la séduire, mais ses intentions ne sont pas toujours bonnes.
– Une bouche tremblotante, aux contours ondulés est le signe d’un trop plein d’émotions, d’une immense tristesse, de quelqu’un qui perd ses moyens. Si le dessinateur a rajouté des traits symbolisant une rougeur, le personnage est juste dans une situation qui le met mal à l’aise.
– Lorsqu’un personnage sourit, plusieurs coups de crayons ou un trait épais unique sont dessinés au niveau des yeux … mais pas au niveau de la bouche.
– De la bave peut être rajoutée afin de signifier la faim, mais aussi l’excitation.
– Un fantôme qui sort de la bouche indique que le personnage est mort de peur.
– Une bouche de chat : peut représenter le mal, mais cela peut aussi être une simple caractéristique du personnage.

Exercez-vous 

Le nez : il signe le sexe du personnage, l’orientation de la tête et est généralement épuré. Voici quelques modèles :

– Un saignement de nez est typique de l’excitation sexuelle, de la vision d’une image érotique ou d’une pensée perverse. Plus le saignement est abondant, plus l’excitation est grande. C’est le symbole de l’éjaculation.
– Une bulle qui sort du nez indique un personnage endormi. C’est l’équivalent des zzz dans notre BD. Lorsqu’il se réveille, la bulle éclate. Simple non ?
– Des ombres sur la face du nez signe qu’il est temps de se moucher. C’est souvent associé aux pleurs. Logique, comment pleurer sans avoir le nez qui coule ? 

Exercez-vous : quel serait l’état d’esprit de ces personnages ?

Voici de quoi vous exercer

Que diriez-vous de clôturer ce poste ? Il nous restera à voir les onomatopées et la gestuelle. Je vous félicite de vous accrocher à cette mini introduction aux mangas. 

Pour lire les autres  épisodes des tribulations de Yasmina au pays Manga c’est ici

 

Courtesy dessins goosebump Draw Tutoriel manga