Mayday – Un film explosif à couper le souffle

Mayday ce qu'on a pensé du dernier film de Jean-François Richet avec Gérard ButlerMayday est le dernier film réalisé par Jean-François Richet avec Gérard Butler. On l’a vu en avant-première accrochez votre ceinture. 

Metropolitan nous offre un film à ne pas aller voir si vous avez prévu de prendre l’avion quelques jours après le 25 janvier 2023.

Mayday – Gérard Butler le sauveur

De quoi ça parle ? Alors que la foudre a frappé son avion, le commandant de bord Brodie Torrance (Gerard Butler) pose son appareil en catastrophe et réussit à sauver les passagers. Mais ce crash n’est que le début de leurs problèmes. L’île des Philippines où ils ont atterri est aux mains d’une redoutable milice rebelle. Torrance va tout faire pour sauver une nouvelle fois ses passagers…

Le scénario est dans la plus pure tradition des films de série B. Il y a un gentil héro plein de courage et d’abnégation, un monsieur muscle qui cherche la rédemption et des méchants sans foi ni loi.

On sera aussi indulgent avec les stéréotypes et les incohérences car la réalisation de Jean-François Richet fait toute la différence. Grâce à elle, Mayday évite le crash et en devient un film à couper le souffle.

Au cœur de l’action

Si vous êtes en manque de sensations fortes Mayday va combler vos attentes. La première partie penche du côté du film catastrophe. Les spectateurs sont invités à monter dans l’avion avec Gérard Butler aux commandes. On se doute bien que le voyage ne va pas être de tout repos.

Pour bien nous le faire comprendre, le réalisateur multiplie les plans rapprochés et les vues subjectives pour nous placer au plus près de l’action. Ça fonctionne parfaitement.

Le film commence gentiment avec notamment une séquence qui nous ouvre la porte du cockpit au moment du décollage. La suite est beaucoup plus tendue et on ne tarde pas à agripper les accoudoirs de son fauteuil. Vous allez vivre un grand moment de solitude au moment du crash de l’avion. On retient son souffle.

Juste le temps de respirer et on enchaîne sur la deuxième partie qui mise sur de l’action pure. Là encore, le réalisateur nous transporte au cœur de l’action. On sent la brutalité des corps à corps. La caméra nous ballotte dans tous les sens. On a presque l’impression d’être dans un jeu vidéo.

Au final, si Mayday ne révolutionne pas le genre, c’est un bon film d’action qu’on prend plaisir à regarder. Il est efficace et on ne s’ennuie pas une seconde. C’est le principal. On vous le confirme il y a bien un pilote dans l’avion et il est très doué.
Envie d’aller au ciné ? Trouvez ici d’autres critiques

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *