Atlantico ou Politico ?

Atlantico-Presse_Numerique_IDBOOXUn nouveau site web a été lancé le 28 février. Site d’information pur player, à la fois profond et léger. Atlantico se définit comme «un facilitateur d’accès à l’information».
Le site va produire des articles d’information générale et fera appel à des contributeurs. Les fondateurs ne s’interdisent pas de reprendre de l’information d’autres sites en faisant des liens. “Si quelque chose est bien traité par ailleurs, pourquoi le refaire ? Autant mettre le lien”, explique Jean-Sébastien Ferjou le directeur de la publication.
Côté ligne éditoriale, l’équipe ne veut pas entrer “dans une grille, dans un moule” (autrement dit droite ou gauche), mais considère néanmoins que “libéralisme et capitalisme ne sont pas des gros mots”.

Il aura fallu un million d’euros pour lancer Atlantico. Le modèle économique n’a pas été détaillé mais le portail n’est pas payant pour le moment et la publicité discrète. Une semaine après l’annonce du lancement de Google Pass Média (One Pass), le déploiement de ce portail d’information n’est peut-être pas neutre. Le capital d’Atlantico est détenu à 51 % par les cofondateurs – Jean-Sébastien Ferjou, Pierre Guyot, Loïc Rouvin et Igor Daguier. Le reste appartient à Free Minds, une holding d’investisseurs, Xavier Niel, fondateur de Free et actionnaire à titre minoritaire du Monde, ainsi qu’Arnaud Dassier, PDG de L’Enchanteur des médias, l’agence de communication qui a animé la campagne de Nicolas Sarkozy sur le Web.
Même si le site est plutôt bleu blanc rouge, le directeur de la rédaction a toutefois indiqué : «Nous ne soutiendrons aucun candidat en 2012, nous n’avons pas vocation à être prescripteur.».

1 COMMENTS

  1. Atlantico, un site d’une neutralité d’ange, y’a pas à dire…….

    “Dans l’index des contributeurs, on retrouve quelques personnalités qui ne laissent aucun doute à ce sujet. Il y a ainsi Gérard de Villiers, ancien de la presse d’extrême droite, auteur de romans policiers d’une rare vulgarité, qui oscille depuis longtemps entre le Front national et la droite de l’UMP. Il y a également Chantal Delsol, qui a fait du combat contre l’esprit de 1968 son principal cheval de bataille et qui est l’épouse de l’ex-ministre Charles Millon. Il y a aussi un dénommé Gaspard Koenig, qui fut pendant un temps la plume de Christine Lagarde au ministère des finances et qui officie désormais à la Berd, à Londres. Il est aussi l’auteur d’un essai Les Discrètes Vertus de la corruption (Grasset, octobre 2009) qui défendait exactement la thèse qui était affichée dans le titre : « La corruption est le processus même de la vie »

    A coté de ça, Dassault, le sénateur UMP et marchand de canon propriétaire du Figaro, c’est de la blague…

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *