Nothing Phone (1) Test – Un smartphone encore meilleur sous Android 13 ?

Test du Nothing Phone (1) avec Android 13 BetaNous avons testé le Nothing Phone (1) sous Android 13. Cette mise à jour a-t-elle été bénéfique ? Découvrez la réponse dans notre test. 

Après quelques errements, le Nothing Phone (1) a fait un stop par la rédaction d’IDBOOX. Ce petit retard nous a permis de tester le smartphone avec un OS basé sur Android 12 et la version Beta Nothing OS 1.5 s’appuyant sur Android 13.

Ce smartphone milieu de gamme au design surprenant est-il encore meilleur avec cette mise à jour ? La réponse est dans notre test. (non sponsorisé)
Le Nothing Phone (1) est vendu 399€. Suivez ce lien ou ce lien pour l’acheter.

Nothing Phone (1) – Un design lumineux

Rares sont les smartphones qui réussissent vraiment à casser les codes et à se démarquer. Le Nothing Phone (1) fait partie de ceux-là. Il possède une vraie identité. Au premier abord son design semble lorgner du côté de l’iPhone mais lorsqu’on le retourne il est immédiatement reconnaissable.

Comme avec ses écouteurs, Nothing nous laisse entrevoir une partie des composants de son smartphone. Son dos est transparent mais surtout il est parcouru de LED. Ils forment des motifs baptisés glyphes. Ils ne sont pas là uniquement pour la déco.

Ces LED ont une fonction. Certaines parties s’animent selon les sonneries que vous aurez choisi pour les notifications et les appels. L’interface en propose une dizaine. C’est très pratique lorsque le smartphone est retourné sur une table.

Ces glyphes servent aussi d’indicateurs de chargement, à signaler l’activation de l’Assistant Google ou de flash de substitution. Pour voir l’ensemble des LED allumés, il faut passer par l’interface de l’appareil photo.

Ergonomie et écran

Concernant son ergonomie, le Nothing Phone (1) est agréable à tenir en main. Les arêtes sont saillantes mais on prend rapidement plaisir à le manipuler. Avec 193g sur la balance, il est léger et peut s’utiliser d’une seule main.

Son cadre en aluminium et son dos en verre Gorilla Glass 5 donnent une impression de solidité. Le lecteur d’empreintes sous l’écran est bien positionné. Venons-en justement à cet écran.

On passera rapidement sur le fait qu’il est entouré d’un cadre noir très présent qu’on ne s’attend pas à trouver sur un appareil avec de telles finitions. D’un autre côté il permet d’accueillir un deuxième vrai haut-parleur en haut du smartphone.

Contre toute attente, l’ensemble s’intègre bien au design. Cette dalle OLED mesure 6,55 pouces et possède une résolution Full HD+. Elle bénéficie d’un taux de rafraichissement adaptatif de 120Hz. Nothing n’a pas opté pour une technologie LTPO par conséquent, il ne descend pas en dessous de 60Hz.

Cela permet tout de même d’économiser de la batterie. Le niveau de luminosité de l’écran marque des pics à 630 nits. C’est un peu juste pour en profiter en plein soleil sans être gêné par les reflets. On ne revient pas sur la qualité des couleurs des écrans OLED.

Nothing a limité le nombre de réglages. Vous avez le choix entre deux options : Alive et Standard. La différence est minime. On préférera rester sur le mode Alive qui propose des couleurs vibrantes sans être trop forcées.

Nothing OS – Une interface fluide et naturelle

Le Nothing Phone (1) est livré par défaut avec un OS basé sur Android 12. Toutefois, la version Beta de Nothing OS 1.5 propulsée par Android 13 est disponible. Nous avons pu apprécier le smartphone avec les deux OS. La différence est frappante notamment sur la rapidité.

Avant de parler de cette mise à jour, il faut saluer le travail effectuer sur Nothing OS. C’est une surcouche claire, simple et bien pensée. Elle ne regorge pas d’options superflues, elles sont transparentes pour l’utilisateur.

On citera par exemple l’interface de l’appareil photo avec un mode Nuit qui apparait sous la forme d’une petite icône lorsque c’est nécessaire ou le volet de notifications sous forme de bulles. Tout est fluide et naturel. C’est un vrai plaisir de naviguer dans cette interface et les allumer en mode flash.

Le Nothing Phone (1) sous Android 13

La mise à jour vers Android 13 bonifie encore cette expérience utilisateur. Elle corrige quelques bugs et apporte de nombreuses améliorations.

Parmi les plus notables, on citera :
– L’augmentation de 50% de la vitesse d’ouverture des applications.
– Une palette de couleurs disponibles plus large pour la personnalisation des applications aux couleurs du fond d’écran.
– Une amélioration des paramètres de confidentialité notamment avec la possibilité de choisir les images que l’utilisateur souhaite partager avec chaque application, le contrôle des applications autorisées à envoyer des notifications, la possibilité de regrouper les types de contenus que l’utilisateur souhaite partager.
– Un nouveau scanner de QR code.
– Un aperçu du presse-papiers : le texte copié apparaît dans le presse-papiers dans le coin inférieur de l’écran. Ainsi, l’utilisateur peut modifier directement le texte avant de le coller.
– La possibilité de fermer les applications d’arrière-plan actives directement depuis le centre de notification pour économiser la batterie.
-Un système qui détecte la parole et génère automatiquement des sous-titres.
– La réduction du temps de chargement des applications fréquemment utilisées.
– Un mode de jeu amélioré qui propose une nouvelle interface utilisateur pour les notifications légères et ajout de Google Game Dashboard. Le tableau de bord prend en charge les captures d’écran, l’enregistrement d’écran, l’affichage FPS et le mode “Ne pas déranger”.

Nothing OS 1.5 est encore en version Beta et certaines applis comme Netflix ou Google Pay peuvent rencontrer des difficultés. Elle sera finalisée dans les prochaines semaines. On vous tiendra au courant des changements et des évolutions. 

Les performances

Le Nothing Phone (1) est un appareil milieu de gamme par conséquent il n’est pas équipé du dernier processeur surpuissant du moment.

Cependant, il ne démérite pas. Il avale n’importe quel gros jeu 3D sans broncher à condition bien sûr d’accepter quelques ajustements graphiques.

Le smartphone tourne avec un processeur Qualcomm Snapdragon 778G+. Il est couplé à 8 ou 12Go de RAM DDR5 et à 128 ou 256Go de stockage en UFS 3.1.

Cette configuration permet de jouer à Genshin Impact sans ressentir de ralentissement avec des graphismes réglés sur des niveaux faibles et une fréquence d’image de 30fps.

Le jeu Call of Duty Mobile reste fluide avec des réglages réglés sur le niveau moyen. Le Nothing Phone (1) bénéficie de deux vrais haut-parleurs. Le son est équilibré mais manque de graves.

La photo

Nothing n’a pas surchargé son smartphone avec de multiples caméras. Seulement deux caméras ornent l’arrière de l’appareil : un capteur principal 50MP Sony IMX766 et un ultra grand-angle de 50MP.

Vous avez le choix entre prendre des photos en 12,5MP ou 50MP. Dans le deuxième cas, les photos sont détaillées et le smartphone réussit même à conserver une colorimétrie identique.

De jour, le Nothing Phone (1) restitue des photos avec des couleurs proches de la réalité et un bon niveau de détails. Il réagit bien en intérieur comme en extérieur même avec la lumière crue d’un ciel blanc.

Il a parfois juste un peu de mal à se décider sur le niveau de luminosité lorsque le ciel est entre chien et loup. Les photos paraissent sombres alors qu’il fait encore jour.

Si le capteur principal est une bonne surprise on ne peut pas en dire autant de l’ultra grand-angle. L’aspiration centrale est très marquée. Les couleurs ne sont pas non plus respectées par rapport au rendu du capteur principal. Il dépose un voile jaune sur les photos.

Les portraits et la photo de nuit

Si le Nothing Phone (1) est à la traine sur les photos grand-angle ce n’est pas le cas des portraits. Il est même très doué. Les détourages sont propres et précis que ce soit de jour ou avec une faible luminosité.

 

Si vous souhaitez modifier l’effet Bokeh à postériori, une icône dans le coin des photos indique qu’il est ajustable. Vous pouvez jouer avec l’intensité du flou et de la profondeur en un clic.

Le Nothing Phone (1) montre également une bonne maîtrise des photos de nuit. Le smartphone se révèle un bon compagnon pour vos balades nocturnes.

La mise à jour Android 13 a accéléré le temps de pause du Mode Nuit. Il ne faut pas plus de 2 secondes pour une photo dans des conditions de faible luminosité ou en pleine nuit. Les couleurs sont réalistes et le bruit est réduit au minimum. Il réussit même à dompter de multiples sources de lumières.

On lui reprochera juste un manque de détails quand on commence à zoomer dans la photo.

L’autonomie

Une batterie de 4500mAh se cache derrière les glyphes du Nonthing Phone (1). Elle résiste en moyenne un jour et demi avant de devoir passer par la case recharge. Evidemment cette durée variera en fonction de votre utilisation et de votre appétit pour les jeux vidéo ou le streaming.

Ces derniers sont très gourmands en énergie. Ils font généralement fondre la batterie des smartphones. Une partie de 20 minutes de Genshin Impact consomme 5% de batterie ce qui reste raisonnable.

En ce qui concerne la recharge, Nothing a succombé à la mode. Le packaging du smartphone ne contient pas de bloc de recharge. Vous devrez en acheter un en plus ou utiliser celui d’un autre smartphone.

Mis à part ce petit désagrément, le Nothing Phone (1) est compatible avec la recharge filaire 33W. Il met 1h20 pour passer de 0 à 100%. La batterie est également compatible avec la recharge sans fil Qi 15W et la recharge inversée 5W.

Ce qu’on en pense

Comme avec ses écouteurs, Nothing réussit son pari de proposer un smartphone différent, polyvalent et simple d’utilisation.

A 399€, le Nothing Phone (1) coche toutes les cases. Son dos transparent et les LED lui donne un look immédiatement reconnaissable. Les glyphes vont en plus au-delà du gadget.

Le smartphone sera aussi vous satisfaire si vous êtes un amateur de jeux vidéo. Sans être ultra puissant, il ne flanche devant aucun gros jeu 3D et sa batterie résiste bien. Il ne déçoit pas non plus en matière de photo. S’il est très loin d’égaler les ténors du genre, il prend de belles photos de jour et de nuit. Il maîtrise également parfaitement les portraits.

Le Nothing Phone (1) est un bon premier smartphone équilibré et facile d’accès avec un look inimitable qui se bonifie avec Android 13.
Suivez ce lien ou ce lien pour l’acheter. 

Nothing Phone (1) – La fiche technique complète

Nothing Phone (1) – 5G
Ecran 6,55 pouces AMOLED – 120Hz adaptatif (60Hz -> 120Hz)
Définition 2400 x 1080 pixels
Processeur Qualcomm Snapdragon 778G+
RAM 12Go  
Stockage 256Go
Extension Non
Caméras arrières 50MP (f/1.8) + UGA 50MP (f/2.2) – Vidéo 4K/30fps
Caméras frontales 16MP (f/2.4)
IP68 IP53
Batterie 4500mAh
Charge rapide 33W + charge sans fil 15W + charge inversée 5W
Dual SIM Double NanoSim
Lecteur empreintes Sous l’écran
Prise Jack Non
Audio 2 haut-parleurs 
Android Nothing OS 1.5 / Android 13
Dimensions 159,2 x 75,8 x 8,3 mm – 193 g

Nothing Phone 1

EUR399.00
7.6

Design

8.5/10

Autonomie

7.5/10

Performances

7.5/10

Ecran

7.5/10

Photo

7.0/10

Pour

  • Ecran OLED 120Hz
  • Design original
  • Interface fluide
  • Polyvalent
  • Accepte les gros jeux 3D

Contre

  • Luminosité de l'écran
  • Pas de chargeur
  • Charge rapide pas rapide

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *