Les éditeurs de presse succombent aux charmes du Kindle Fire d’Amazon - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Presse numérique Tablette

Les éditeurs de presse succombent aux charmes du Kindle Fire d’Amazon

Presse_numerique_ebooks_IDBOOXLes éditeurs de presse américains semblent succombés aux sirènes d’Amazon et de sa nouvelle tablette, le Kindle Fire. En 2010, les éditeurs de presse testaient leur offre numérique sur l’iPad. Sceptiques, ils ont été échaudés par l’application stricte des règles in-app par Apple. Avec sa tablette couleur, ses services et sa puissance de frappe, Jeff Bezos offre une porte de sortie à certains et une alternative bienvenue à d’autres.

De nombreux éditeurs de presse comme Hearst, Conde Nast et Meredith ont déjà signé avec la firme de Seattle pour vendre leurs magazines numériques sur le Kindle Fire. Time Inc, le géant des médias, rejoindrait même le flot amazonien avant la fin de l’année.

Amazon a un autre atout dans sa manche. Le géant peut paraître moins effrayant car il a l’habitude de travailler avec les éditeurs. Nombre d’entre eux ont déjà des liens étroits avec Amazon et passent par la plate-forme pour vendre leurs titres papier. Dernièrement, Amazon est même devenu le distributeur principal de Hearst pour la distribution en ligne de ses titres papier.

Les termes contractuels proposés par Amazon seraient les mêmes que ceux d’Apple. Les éditeurs conserveraient 70% de toutes les ventes et certaines informations sur les clients seraient mises à leur disposition. Cependant, Amazon jouerait la carte de la flexibilité en fonction des titres et de l’offre client.

Selon certaines sources, les éditeurs auraient déjà anticipé la sortie du Kindle Fire et seraient en train de reconfigurer certains de leurs magazines pour l’écran 7 pouces de la tablette d’Amazon.

Un éditeur qui a déjà signé avec la firme de Seattle déclare : « Vous avez la beauté et le design avec Apple, que nous aimons. Mais avec Amazon vous avez le marketing et la simplicité d’utilisation. Nous sommes très optimistes. ».

Lire d’autres articles sur la presse numérique.

Source : allthingsdigital