Abonnez-vous a notre newsletter

L’été des indés chapitre 8 – L’autoédition a été ma bonne étoile

2 août 2016 ·

Un sac Solene Bakowski ebook

#ETEdesindés – Tout l’été nous vous proposons les mardis et jeudis des rendez-vous pas comme les autres. 

L’autoédition est une tendance en pleine expansion et nous avons décidé de donner la parole à ces auteurs entrepreneurs qui prennent en main le destin de leurs livres qu’ils soient imprimés sur papier ou numérique. 

Cet été, prenez les chemins de traverse pour découvrir de nouvelles lectures !

solene

Chapitre 8 – Témoignage de Solène Bakowski

Tout a commencé en janvier 2015 avec Un sac (lire notre chronique). Ce manuscrit avait été plusieurs mois auparavant refusé par de nombreux éditeurs avant d’être finalement publié à un tout petit nombre d’exemplaires (une trentaine maximum) par une maison d’édition qui, très rapidement, a mis la clé sous la porte. J’avais, entre temps, été publiée aux éditions Favre pour mon second roman, Parfois on tombe.

Après la sortie en librairie de Parfois on tombe, je me suis de nouveau retrouvée sans éditeur, avec le texte d’Un sac dont j’avais récupéré les droits.

Il était pour moi hors de question de repartir à la recherche d’un éditeur et d’envoyer à l’aveugle des manuscrits imprimés dont je n’étais même pas certaine qu’ils étaient, sinon feuilletés, du moins ouverts. J’aurais pu laisser tomber, me dire que le prochain texte allait être le bon. Oui mais voilà, j’avais la faiblesse de croire en cette histoire.

Or, l’autoédition me faisait de l’œil depuis quelque temps : au gré de mes lectures, j’étais tombée sur plusieurs articles relatant l’expérience d’auteurs indépendants qui étaient parvenus à trouver un lectorat par ce biais. La plateforme Kindle Direct Publishing (KDP) était commune à chaque expérience. J’ai donc décidé de tenter ma chance via Amazon (et donc KDP), arguant auprès d’un entourage dubitatif que je n’avais rien à perdre, qu’au pire ce texte ne serait lu que par une dizaine de personnes curieuses, soit déjà bien plus que si je le laissais se morfondre au fond de mon tiroir.

Bien m’en a pris : après un démarrage très lent, le nombre de lecteurs d’Un sac s’est mis à augmenter de manière exponentielle. Les retours étaient très sympathiques, des gens que je ne connaissais prenaient la peine de m’envoyer des messages chaleureux pour me parler de leur ressenti, c’était dingue.

En août 2015, Eric Bergaglia, responsable de Amazon KDP France, m’appelait pour m’informer qu’Un sac faisait partie de la sélection des dix romans en lice pour le prix de l’autoédition qui serait remis à l’octobre suivant par un jury composé de personnalités reconnues de l’autoédition et présidé par Lorànt Deutsch.

Lors de la cérémonie qui s’est tenue dans un petit bar parisien à laquelle ont été conviés de nombreux journalistes, quelle ne fut pas ma surprise de voir qu’Un sac était récompensé par un prix surprise puisque pas prévu au départ, le Prix spécial du Jury.

Outre le plaisir de la récompense –qui était très grand comme vous pouvez l’imaginer -, ce prix a offert une énorme visibilité à mon roman. C’était un cadeau magnifique.

Aujourd’hui, Un sac, roman autoédité, a attiré plus de 12 000 lecteurs et comptabilise plus de 300 jours dans le top 100 d’Amazon. Il part à présent vers de nouvelles aventures puisqu’il m’a permis de faire la rencontre d’une éditrice enthousiaste et très investie. Grâce à elle, il sortira en poche au début 2017.

Plus récemment, forte de cette expérience réussie et en accord avec les éditions Favre, j’ai récupéré les droits numériques de Parfois on tombe et j’ai pu mettre ce roman sur la boutique Amazon.

L’autoédition a été ma bonne étoile. Grâce à elle, j’ai pu trouver un lectorat. Sur un plan plus personnel, j’ai fait des rencontres merveilleuses. Tout cela n’a pas de prix et si c’était à refaire, je recommencerais demain sans hésiter.

Découvrez tous les livres de Solène Bakowski Cliquez ici

Lire d’autres articles sur l’#ETEdesindés 

Visitez notre salon de lecture

 

Livres du mois

  • Le Petit Robert fête ses 50 ans
  • Thomas Pesquet – 100 photos pour la liberté de la presse
  • Harry Potter – La bibliothèque de Poudlard
  • Des livres qui donnent envie de lire aux enfants Dyslexiques
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved