Bruxelles : la réponse de Google en 5 points - IDBOOX

Abonnez-vous a notre newsletter

Bruxelles : la réponse de Google en 5 points

21 avril 2016 ·

Bruxelles attaque Google sur Android

Google compte bien en découdre avec l’Europe. Bruxelles s’est attaqué de nouveau à Google pour abus de position dominante mais cette fois c’est Android qui est visé. le géant du web répond aux accusations de la Commission européenne

La Commission européenne se penche sur le cas d’Android et accuse Google de pratiques anticoncurrentielles. Elle pointe du doigt Google Search et Chrome installés sur les appareils Android. Selon elle, Google encouragerait fortement les constructeurs à pré-installer ses services au détriment de la concurrence.

Des primes seraient même offertes aux opérateurs et aux constructeurs qui joueraient le jeu. Google n’a pas attendu pour répondre à ces accusations par l’intermédiaire d’un communiqué.

La firme de Mountain View avance que son OS est bon pour la compétition. Elle le démontre en énumérant plusieurs points.

– L’accord avec les partenaires est volontaire et sans contrainte. Tout le monde peut utiliser Android sans Google. Il est possible de le télécharger gratuitement, de le modifier et de fabriquer un smartphone. C’est ce qu’a fait Amazon.

– Les constructeurs qui veulent utiliser l’écosystème Android doivent faire tester et certifier leurs appareils pour être certains que les applis fonctionnent. Sans ce système les applications pourraient ne pas fonctionner d’un appareil à l’autre. L’utilisateur serait frustré si une appli achetée un jour ne fonctionnait plus sur un nouveau smartphone du même constructeur.

– Chaque constructeur peut choisir de télécharger librement la suite d’applications Google sur son smartphone et ajouter d’autres applis. Les smartphones arrivent aujourd’hui avec une multitude d’apps pré-installées provenant de Microsoft, Facebook, Amazon et autres.

– Android est gratuit pour les constructeurs mais, le développement, l’amélioration, la sécurité et les brevets ont un coût. Android est gratuit et l’amortissement de nos coûts est réalisé grâce aux revenus générés par les applications et les services Google.

– Il est simple et facile pour un utilisateur de personnaliser son appareil et de télécharger des applis y compris certaines en concurrence directe avec les nôtres. La popularité des applications comme Spotify WhatsApp, Angry Birds, Instagram, Snapchat et beaucoup d’autres montre qu’il est facile pour les consommateurs d’utiliser les applis qu’ils aiment. Plus de 50 milliards d’applis ont été téléchargées sur Android.

Bruxelles ne devrait pas tarder à réagir à ces arguments tout à fait sensés.

Via 

Next Stop
Catégories : Smartphone
Tags: ,
Next Stop

Livres du mois

  • Livre audio – X-Files
  • Prix littéraire Grand Témoin
  • Le guide des mamans
  • 60 auteurs
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved