L’été des indés chapitre 1 – Sortir de sa coquille - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

arnaud lequertier livre ete des indés
Ebooks adultes

L’été des indés chapitre 1 – Sortir de sa coquille

arnaud lequertier livre ete des indésArnaud Lequertier est le premier auteur de notre série l’Été des Indés, pour cette nouvelle édition 2019. L’Été des Indés qu’est-ce que c’est ? 

Pour comprendre notre démarche c’est très simple. Nous avons voulu donner la parole aux auteurs autoédités afin que tout au long de l’été, vous puissiez en savoir plus sur l’autoédition, et surtout que vous puissiez découvrir de nouvelles lectures ! Pour en savoir plus cliquez ici

Mieux découvrir ces auteurs, vous donner envie de découvrir leurs livres, les mettre en lumière, tels sont les objectifs de ces rendez-vous à partager sur vos réseaux préférés avec #ETEdesindés.

Chapitre 1 Saison 2  – Témoignage d’ Arnaud Lequertier

C’était mieux avant ?

Jeune papa, je me demande souvent à quoi ressemblera le monde dans lequel grandira ma fille, alors que rien qu’aujourd’hui un tel gouffre technologique sépare notre société du monde de mon enfance. Mais bien qu’on puisse déplorer certains aspects de cette révolution des modes de vie, il en est un qui à mes yeux mérite d’être apprécié à sa juste valeur : l’autoédition.

A l’instar de ses pendants dans l’industrie musicale, l’autoédition a offert des plateformes à nombre d’anonymes pour faire entendre leur voix, souvent tue sur l’autel du travail et de sa logique économique. Bousculée, l’édition traditionnelle a su elle éviter le raz-de-marée (le livre papier restant l’un des derniers bastions d’irréductibles face au tout numérique), avant de rapidement embrasser la vague. Les success stories d’Agnès Martin-Lugand et Aurélie Valognes pour ne citer que les plus emblématiques ont ainsi montré qu’une voie existait à côté des mastodontes de l’édition et ont ainsi (r)éveillé des vocations.

arnaud lequertier

Moi auteur ? Si on m’avait dit ça un jour…

Contrairement à nombre d’autoédités, je ne rêve pas depuis tout petit d’écrire. Trop timide, je ne me suis jamais autorisé le moindre rêve d’enfant. Je me souviens encore des crises de sudation aiguë quand venait l’heure de se projeter sur une future profession. Sans parler des exercices de rédaction.

Mais dans la vie, je pars du principe qu’il n’est jamais trop tard. Aussi un jour, après une nouvelle expérience dans le monde des chiffres, j’ai réalisé une chose face au miroir : que je ne m’étais jamais aventuré dans aucune entreprise artistique quelle qu’elle soit.

Ne voulant pas mourir idiot et fasciné depuis toujours par la résonance de certaines histoires en moi, j’ai donc embarqué du côté des lettres. Modestement, par des nouvelles d’abord, des lectures de romans et d’ouvrages sur l’autoédition ensuite jusqu’à un jour me lancer dans l’écriture d’un roman. Et bien des mois plus tard, je cliquais (non sans un certain stress) pour mettre à disposition Le bigorneau amoureux sur les plateformes.

L’autoédition, une opportunité pour les « couteaux suisses », mais pas que…

Magie de l’autoédition, fini les impressions dans son coin, votre livre est désormais à quelques clics d’être découvert en ebook mais aussi en version papier par des lecteurs du monde entier !

Mais comme la vie, l’autoédition n’est pas un long fleuve tranquille, et bien s’entourer s’avère essentiel. En l’absence d’éditeur, j’ai sollicité 3 proches dotés de sensibilités de lecture variées pour m’accompagner chapitre après chapitre, tout en contractant un regard professionnel au milieu et à la fin de l’aventure.

L’auteur autoédité doit aussi se muer en chasseur de coquille, graphiste et autre community manager, mais pas de panique, vous trouverez bienveillance et précieux conseils auprès de la communauté et des personnes très compétentes pour vous offrir leurs services. #NoExcuses !


Osez ! (conseil ne valant pas uniquement pour les Joséphine)

Bref, si vous avez un manuscrit dans le tiroir, un rêve d’écriture dans un coin de la tête qui fait sens pour vous, lancez-vous, croyez en vous mais soyez conscient que l’autoédition ne pourra rien faire pour vous si vous n’êtes pas prêt à vous ouvrir aux autres. Et puis au fond, le réel enrichissement n’est-il pas toujours le fruit d’une rencontre avec l’autre ?

C’est ce qu’a osé Le bigorneau amoureux, sortir de sa coquille pour susciter la curiosité de plus de 4000 lecteurs, qui je l’espère prendront autant de plaisir à aller creuser sous La tectonique de l’être, mon second roman, dans lequel Anna vous invite à embarquer pour un voyage haut en couleurs autour du globe à la rencontre des forces souvent contradictoires qui sommeillent en nous et ne demandent qu’à s’affirmer.

Découvrez les livres d’ Arnaud Lequertier : Le bigorneau amoureux en version papier ou numérique Cliquez ici ou Cliquez ici  

Découvrez aussi, La tectonique de l’être en version papier ou numérique Cliquez ici ou Cliquez ici

RDV le 5 juillet pour un nouvel épisode de l’Eté des indés

Relisez aussi la saison 1 de l’été des indés