Festival du Livre de Paris 2022 – Les régions disent NON !

festival livre parisLe Festival du Livre de Paris 2022 tente de se réinventer. L’évènement aura lieu au grand Palais Ephémère au mois d’avril, mais les régions n’iront pas.

L’organisation a été annoncée au mois de décembre (lire notre article), les réactions des professionnels sont plutôt vives notamment concernant le prix des stands pour les éditeurs indépendants.

Par ailleurs, les régions ont fait savoir par voie de communiqué qu’elles n’iront pas au Festival du Livre de Paris. Tel qu’elle a été conçue, la manifestation ne correspond en rien à leurs besoins ni aux finances dont elles disposent.

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de la Fédération interrégionale du livre et de la lecture.

Communiqué

Durant plus de 20 ans, les Régions et les structures régionales pour le livre (SRL) ont accompagné la présence des éditeurs indépendants au Salon du livre de Paris, plus importante manifestation nationale autour du livre, en leur apportant des aides financières et en organisant et animant des stands collectifs.

En 2021, dès l’annonce de la fin de Livre Paris et de son remplacement par une nouvelle manifestation, dénommée depuis le Festival du livre de Paris (FLP), les Régions et SRL membres de la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill) ont fait part au Syndicat national de l’édition (SNE) de leur vive inquiétude quant à la considération qui serait accordée aux éditeurs indépendants installés en région.
Les échanges qui ont suivi avec Paris Livres Événements, filiale du SNE chargée d’organiser le Festival du livre de Paris, ont confirmé ces craintes.

Les dimensions du Grand Palais Éphémère et le choix d’organiser les lieux en trois espaces thématiques laissaient déjà entendre que leur espace serait réduit à la portion congrue. Les mécanismes excluants du modèle économique retenu (prix des stands prohibitifs, marge dérisoire des éditeurs sur les ventes, éviction des éditeurs non diffusés) démontrent qu’il n’y a pas de place ou si peu pour la diversité éditoriale dans cette nouvelle formule.

Certes, la proposition comprend 20 modules d’entrée de gamme à prix plus attractif, mais trop peu nombreux, mal adaptés, et l’absence de critères de sélection fait reposer la responsabilité du choix sur les Régions, ce qu’elles ne peuvent accepter.

À la suite des différents échanges avec Paris Livres Événements, les Régions et les SRL membres de la Fill dressent aujourd’hui le constat de l’échec de l’ouverture du Festival aux éditeurs indépendants installés en région.

Les objectifs de cette manifestation ne répondent en rien à leurs besoins. Ce constat est d’autant plus regrettable dans le contexte de la crise sanitaire que nous traversons : après deux annulations, ces mêmes éditeurs auraient eu grand besoin de cette vitrine parisienne, et les études montrent un engouement renouvelé des lecteurs pour le livre en général, ainsi que pour une offre variée.
En conséquence, les Régions et SRL membres de la Fill annoncent qu’aucune d’entre elles ne participera au Festival du livre de Paris en 2022.

Elles forment le vœu que, à l’issue de cette première édition, dans la perspective de l’édition 2023 puis de l’installation de la manifestation au Grand Palais historique, annoncée pour 2025, Paris Livres Événements reconsidérera son modèle afin que les éditeurs installés en région aient accès au Festival du livre de Paris, et le public à une réelle diversité éditoriale.