IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture high-tech

Une étude sur l’adaptation des livres en film ou série – Chiffres clés

Les livres inspirent les réalisateurs et les producteurs. Au cinéma ou sous forme de séries, les œuvres littéraires ont le vent en poupe !

Souvenons-nous du phénomène Arsène Lupin sur Netflix, ou encore de celui du Le jeu de la dame. Le livre est une source d’inspiration pour les cinéastes et bien souvent le public découvre ou redécouvre ces ouvrages via les productions.

Pour preuve, 1 œuvre sur 5, sorties en France, est adaptée d’un livre. Et, 33% des entrées en salles sont générées par des adaptations de livres.

Vous trouverez ci-dessous les grands enseignements de l’étude menée par BearingPoint pour le CNL en association avec le SCELF et le CNC.

– Près d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle sur 5 (18%), sorties en France, est adaptée d’une œuvre littéraire. (20% pour les sorties cinéma ; 17% pour les sorties audiovisuelles), avec une nette progression en volume entre 2015 et 2021 (+28%), notamment de l’audiovisuel et en particulier des séries (+112%).

– Avec 13% de ses productions cinématographiques et audiovisuelles tirées de livres, la France est le premier pays de production d’adaptations d’œuvres littéraires (en part).

– En France, les productions « jeunesse / animation » présentent le plus fort taux d’adaptation. Si au niveau international, les productions « biopics » et « SF/Fantastique » affichent les niveaux d’adaptation les plus élevés, en France, ce sont les productions « jeunesse/animation » qui se distinguent avec un taux d’adaptation de 27%.

– 19% des adaptations cinématographiques et audiovisuelles sorties en France sont tirées d’œuvres littéraires francophones. Michel Bussi, Tatiana de Rosnay, Pierre Lemaitre ou Georges Simenon sont les auteurs francophones les plus adaptés sur la période.

– 65% des adaptations sont issues d’œuvres du XXIe siècle, soumises à l’application de droits d’adaptation, et seuls 5% sont tirés d’œuvres antérieures à 1900. Plus de la moitié (53%) des adaptations cinématographiques ou audiovisuelles sorties en France est tirée de romans ou de polars ; 16% de livres jeunesse et 12% d’œuvres de non-fiction.

– 2/3 des livres ont vu leurs ventes augmenter en France après la sortie de leurs adaptations. 65% des livres ayant fait l’objet d’une adaptation cinématographique ou audiovisuelle ont bénéficié d’un rebond de leurs ventes en France (sur l’ouvrage papier), dans les 12 mois suivant la sortie de leur adaptation au cinéma, à la télévision ou sur une plateforme.

Au cinéma

– 20% des films sortis en salle en France sont adaptés d’un livre et enregistrent de belles performances.

33% des entrées en salles en France sont générées par des adaptations de livres ; 22% du top Unifrance des exports de films français sont des adaptations ; à l’international, 37% des nommés à l’Oscar du meilleur film sont tirés de livres.

En audiovisuel

– 17% des productions audiovisuelles sorties en France sont adaptées d’un livre, avec un doublement du volume d’adaptations pour les séries entre 2015 et 2021.

Près du tiers (32%) des œuvres audiovisuelles coproduites par les plateformes SVOD sont des adaptations de livres.
Suivez toute l’actualité IDBOOX sur Google Actualités

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *