Cruella – Un Disney cruellement bon - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Pop Culture & Lifestyle

Cruella – Un Disney cruellement bon

Cruella de Disney ou la génèse des 101 DalmatiensOn a vu Cruella, le dernier film Disney au cinéma sur l’iconique méchante du dessin animé Les 101 Dalmatiens. Est-ce un bon cru ? On vous dit tout. 

Avez-vous déjà entendu parler d’Estella ? Non ? Alors vous la connaissez peut-être sous le nom de Cruella De Vil. Elle n’est autre que la l’iconique méchante du film Les 101 Dalmatiens.

Disney a eu l’excellente idée de lui consacrer un film pour découvrir comment Estella est devenue Cruella. Nous avons eu l’occasion de voir le film avant sa sortie.

Avant de vous en dire plus, il faut préciser que ce film n’a absolument rien avoir avec Les 102 Dalmatiens avec Glenn Close. On est sur un film plus sombre et plus adulte.

L’histoire suit Estella une petite fille à la chevelure à moitié blanche qui se révèle un génie de la mode. En partance pour Londres avec sa mère, elle se retrouve subitement seule à la suite d’un terrible accident.

Cruella – Une claque visuelle et sonore

Cruella est un petit bijou. C’est une vraie claque visuelle et sonore. L’histoire se déroule à Londres entre les années 60 et 70. Les décors et les costumes sont somptueux. L’ensemble est sublimé par une bande son géniale avec tous les tubes de cette période.

C’est un régale pour les yeux et les oreilles. On passe du tableau Des petits orphelins débrouillards dans un Londres pauvre au faste et à l’élégance du Diable s’habille en Prada, le tout au son de The Rolling Stones.

Le scénario est solide et bien construit. On découvre l’enfance difficile de Cruella et la transformation qui s’opère petit à petit. La confrontation entre Emma Stone et Emma Thompson est grandiose. D’ailleurs, tous les autres acteurs sont justes et ne sur-jouent pas. Tout est en finesse sans cri ni hystérie. Ca fait du bien.

Les liens avec le dessin animé Les 101 Dalmatiens sont amenés en finesse. Ils se font naturellement et on comprend l’importance de chaque personnage.

Cruella est un grand Disney destiné à tous les âges. On ne s’ennuie pas une minute. On a adoré cette méchante pas si méchante que ça au final.
Découvrez aussi Cruella, la roman du film (Hachette Jeunesse) Cliquez ici ou  Cliquez ici