Marvel’s Spider-Man : Miles Morales test du jeu vidéo et découverte de l’artbook - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Pop Culture & Lifestyle

Marvel’s Spider-Man : Miles Morales test du jeu vidéo et découverte de l’artbook

Test Spider-Man Miles Morales sur PS5Après avoir découvert le premier opus de Spider-Man j’ai attaqué sa suite sortie il y a quelques mois sur PS5 (et PS4). 

Synopsis

Suite directe de l’épisode axé autour de Peter Parker, Miles Morales va s’occuper seul de la ville alors que son « maître » va partir loin de la ville avec MJ pendant deux semaines.

Beaucoup moins connu que Peter Parker, Miles Morales est cependant lui aussi un Spider-Man car oui il n’y en a pas qu’un. 

Ce nouvel épisode est une version allégée de l’œuvre colossale proposée avec le premier numéro en 2018 selon moi. Une petite dizaine d’heures sont nécessaires pour terminer cet opus contre trois fois plus pour son prédécesseur.

Expérience de jeu

Côté gameplay, on retrouve sensiblement la même chose que sur Remastered et donc les mêmes combinaisons de touches. Miles est accompagné par un ami lycéen pour l’aider dans ses missions au téléphone quand Peter l’était avec une policière.

La famille de Miles (sa mère, son oncle) sera une part importante du scénario et sa meilleure amie d’enfance viendra également se joindre à la danse.

J’ai pour ma part préféré le lot de gadgets et compétences proposés dans le précédent jeu que celui-ci mais malgré cela, j’ai eu peu de difficulté à terminer le jeu donc on conserve un bel équilibre. Je vous glisse quelques captures d’écran ci-dessous et vous renvoie à mon précédent test pour comparaison. Vous verrez que tout est quasiment pareil.

Bioélectricité et camouflage

Une des grosses nouveautés cependant est celle du pouvoir de bioélectricité que possède Miles Morales ainsi que la fonction camouflage lui permettant de se rendre invisible un court instant.

Ces deux éléments apportent une dimension nouvelle au jeu pour les phases de combat ou d’infiltration. Particulièrement efficace dans les mêlées, la bioélectricité envoie des décharges sur les ennemis.

Encore une fois, on retrouve une quête principale longiligne pour laquelle il n’est pas forcément nécessaire de faire de nombreux arrêts sur les quêtes annexes (beaucoup moins nombreuses qu’avec Peter Parker) pour glaner de l’XP.

Concernant ces quêtes, on retrouve des missions transmises par Peter pour débloquer de nouvelles compétences, des capsules cachées dans toute la ville ou encore des audios à retrouver également à divers endroits de la map.

Conclusion et inclusivité

Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir joué au premier numéro pour apprécier celui-ci, mais cela reste un plus. La fin semble présager qu’un troisième numéro est en préparation et sortira dans quelques années.

Enfin, je fais une mini parenthèse pour vous parler d’un moment touchant et très inclusif que j’ai pu noter dans ce jeu, la présence d’un personnage sourd-muet qui parle en langue des signes avec Miles (Voir la capture avec Hailey ci-dessous ). Cliquez sur ce lien pour acheter le jeu Spider-Man : Miles Morales

Artbook par Matt Ralphs aux éditions HiComics

En parallèle de la sortie du jeu, HiComics avait sorti un artbook. Ayant enfin fini le jeu et pour pas me spoiler j’ai enfin pu l’ouvrir et le feuilleter. Très beau format, impression qualitative et riche en contenus, on nous replonge dans l’univers du jeu pour le décortiquer sous toutes ses coutures artistiques et faire le point sur le chara-design, le processus créatif, les décors…

Superbement maquetté, c’est un sublime complément au jeu et sera un ajout de taille à votre bibliothèque.

Découvrez quelques extraits ci-dessous.
Cliquez sur ce lien pour acheter l’ArtBook