Maléfique 2 : Le pouvoir du mal, un film ensorcelant - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Maléfique le pouvoir du mal notre critique du film
Pop Culture & Lifestyle

Maléfique 2 : Le pouvoir du mal, un film ensorcelant

Maléfique le pouvoir du mal notre critique du film

Nous avons eu le plaisir de voir le film de Disney Maléfique : Le pouvoir du mal en avant-première. Découvrez ce que nous en avons pensé dans notre critique garantie sans spoiler. 

Maléfique : Le pouvoir du mal est la suite de Maléfique. La première question qu’on peut se poser est : Faut-il avoir vu le premier épisode pour apprécier ce deuxième film ?

Je dois vous avouer que je n’ai pas vu le premier épisode. Cela ne m’a posé aucun problème pour comprendre l’histoire et surtout l’apprécier. Maintenant que ce problème est résolu. Passons à la deuxième question.

Maléfique : Le pouvoir du mal est-il un film réservé aux enfants ? La réponse est plutôt non. Il fait partie de la longue liste des films Live qui prend des libertés par rapport aux dessins animés Disney. Vous pouvez y aller sans crainte seul ou avec vos bambins.

Le film offre une double lecture et il est étonnamment mature sur certain point. Asseyez-vous confortablement dans votre fauteuil vous allez assister à du grand spectacle.

Maléfique le pouvoir du mal – De quoi ça parle ?

Réalisé par Joachim Rønning, Maléfique : Le pouvoir du mal est donc la suite de « Maléfique ». Le film a connu un succès retentissant. Il révélait les origines la terrible sorcière de « La belle au bois dormant ». Angelina Jolie et Elle Fanning reprennent respectivement leurs rôles de Maléfique et de la princesse Aurore.

Elles sont rejointes par Michelle Pfeiffer qui incarne la Reine Ingrith. Ce trio d’actrices ensorcelantes laisse peu de place aux autres rôles qui paraissent bien fades mais elles n’ont besoin de personne pour remplir l’écran.

L’histoire de ce deuxième long métrage met l’accent sur les relations mère-fille sur fond de guerre entre les hommes et le peuple des fées. On va découvrir Maléfique sous un jour nouveau mais également ses origines.

La magie opère toujours

Le décor est planté pour un grand film d’aventures fantastique. On en prend plein les yeux dès le début. Disney a mis le paquet sur les effets spéciaux. C’est un vrai festival.

Le film commence par une scène spectaculaire dans la forêt enchantée. On a craqué pour les petits champignons qui parlent. Les personnages de la forêt enchantée sont très réussis et il y a plein de clins d’œil.

D’ailleurs, un des responsables des effets spéciaux doit être fan du jeu vidéo Sonic mais on vous laisse le découvrir par vous-même.

La bataille finale est épique. Aventure, action, amour, humour, trahison, effets spéciaux, il ne manque rien. Le mélange est savamment dosé. On fera une seule remarque sur le passage où Maléfique découvre ses origines. Il ne cadre pas trop avec le reste de l’ambiance et l’atmosphère du film.

Vous l’aurez compris on a adoré Maléfique : Le pouvoir du mal. Il faut être très difficile pour ne pas prendre du plaisir à regarder cette aventure épique et féerique.

Maléfique : Le pouvoir du mal est du très grand Disney.

Maléfique le pouvoir du mal – L’histoire 

Au fil des années, la relation entre Maléfique et Aurore s’est apaisée pour finalement se transformer en un amour sincère et bienveillant. Néanmoins, la haine règne toujours entre les Hommes et le peuple des Fées, et Maléfique reste redoutée de tous.

L’annonce du mariage entre Aurore et le prince Philippe fait renaître l’espoir d’un monde où leurs deux royaumes cohabiteraient dans la joie et l’harmonie.

Mais l’arrivée d’une nouvelle et puissante alliance déstabilise ce fragile équilibre. Maléfique et Aurore rejoignent alors des camps opposés dans une lutte acharnée où elles vont devoir se fier à leurs instincts pour rétablir la paix…

Un petit mot sur les affiches présentées en début d’article, Disney a demandé à plusieurs artistes de créer des affiches alternatives, on vous laisse les admirer.