Feiyutech G6 Plus - Test du stabilisateur 3 axes à tout faire - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Feiyutech G6 Plus test stabilisateur pas cher
Smartphone

Feiyutech G6 Plus – Test du stabilisateur 3 axes à tout faire

Feiyutech test stabilisateur 3 axes pas cher

Le Feiyutech G6 Plus fait un peu figure de challenger dans le secteur des stabilisateurs grand public et abordable. On a testé ce gimbal prometteur, voici notre verdict. 

Le Feiyutech G6 Plus est un stabilisateur 3 axes multi-usages. C’est un des rares appareils du marché à accepter les smartphones, les appareils photo et les caméras dans le style GoPro.

Le gimbal supporte un appareil qui peut aller jusqu’à 800g en théorie. Pour vous donner une idée du poids, ces références sont indiquées comme compatibles dans le manuel d’utilisation : Sony RX100 / Sony a6300 (16-50 or 28-70mm) / Sony a6500 (16-50 or 28-70mm) / Canon M10 (15-45mm) / Canon G3X, Sony RX0 / GoPro HERO series caméra de sport.

Cette liste a simplement un caractère informatif, le Feiyutech G6 Plus accepte d’autres modèles et d’autres marques. Nous l’avons testé avec un Huawei P30 Pro, Samsung Galaxy S10e et un Google Pixel 3 XL.

A noter que le support d’accroche pour les smartphones n’est pas fourni dans la boite. Il n’y a pas non plus de pieds. C’est vraiment dommage.

Ne commencez pas sans lire le manuel

Un premier conseil, ne commencez surtout pas cette aventure sans consulter les manuels.  Avant de goûter aux joies des vidéos stables, vous allez devoir faire vos preuves et montrer que vous êtes dignes de brandir un Feiyutech G6 Plus. 

Un stabilisateur n’est pas un gadget ne pas passer par la case décodage du manuel vous expose à une crise de nerfs. Surprise, il n’y en a pas dans la boite.

Après des recherches acharnées, on les a trouvés sur le net. Voici les indispensables liens à votre bonne santé mentale (vite par ici et par ).  

Il faut savoir que le Feiyutech G6 Plus ne s’apprivoise pas facilement. Le stabilisateur propose de nombreuses options et le paramétrage se révèle complexe.

C’est justement sur ce dernier point que le manuel d’utilisation devient vite indispensable.

Attention, c’est un vrai parcours initiatique. Vous devez dans un premier temps connecter en bluetooth votre smartphone au stabilisateur via une appli.

D’ailleurs, on ne comprend pas pourquoi, il faut être obligatoirement géolocalisé pour utiliser le stabilisateur avec un smartphone. 

Placez ensuite votre smartphone dans le support. Il prend la forme d’une sorte de pince. Vous allez devoir redoubler d’ingéniosité pour qu’il n’appuie pas sur les boutons du smartphone pour qu’il ne devienne pas épileptique et vous aussi par la même occasion.

Feiyutech G6 Plus – Dans l’enfer du réglage

A partir de cet instant vous allez devoir régler le stabilisateur avec la précision d’un horloger Suisse. L’objectif est de trouver le point d’équilibre de votre appareil.

On commence par poser le stabilisateur bien droit sur une table (C’est là qu’un pied aurait été le bienvenu).

Votre mission est ensuite d’ajuster les bagues de serrage, les plateaux, le bras de fixation, l’axe de rotation, l’axe d’inclinaison. Lorsque votre smartphone regardera fièrement droit devant lui cela veut dire que votre épreuve touche à sa fin.

Le stabilisateur se charge des derniers ajustements. Il se met à vibrer légèrement pour trouver son centre de gravité. Vous savez que tout est bon quand il a fini de s’ébrouer. S’il n’arrive pas à trouver son point d’équilibre, il vous le fait savoir en s’éteignant brutalement.

Un stabilisateur très complet

Dans la pratique, il fait le job. Vous dites adieu aux tremblements dans les vidéos. L’apport de ce gimbal ne s’arrête pas là. De nombreux boutons parsèment la poignée.

Grâce à eux vous allez pouvoir vous transformer en véritable réalisateur.

Le stabilisateur offre un ensemble très étendu de fonctions. Il y a un joystick pour déplacer le focus, un bouton fonction pour activer le mode suivi, ou l’auto-rotation, une molette pour contrôler le zoom, etc.

Ça demande un peu de pratique mais l’interface reste simple à manipuler. Il faut appuyer plusieurs fois sur les mêmes boutons déclencher différentes actions.

Lors de notre test certaines fonctions n’étaient pas reconnues par les smartphones comme le zoom. On a juste pu lancer l’enregistrement depuis le gimbal et sauter d’un mode à l’autre dans l’interface du smartphone.

Une bonne autonomie

L’autre point fort du Feiyutech G6 Plus est son autonomie. Il tient 9 heures sur le papier. En fait, tout dépend de ce que vous faites et de l’appareil que vous avez mis dessus.

Un appareil photo lourd par exemple réduira le temps d’utilisation. Les moteurs travaillent beaucoup plus pour stabiliser l’appareil.

Dans l’ensemble, il tient ses promesses. Il ne vous lâchera par après 2 heures d’utilisation. Il atteint les 7 heures avec un smartphone y compris les phases de réglages.

Il ne chauffe pas et reste opérationnel même après plusieurs heures d’utilisation. De toute façon, le stabilisateur renvoie impression générale de solidité. 

On aime mais…

Le Feiyutech G6 Plus est dans l’ensemble un bon stabilisateur. Il est compact, complet et multi-usage mais son paramétrage fastidieux n’en fait pas un appareil que l’on peut utiliser à la volée.

Il faut anticiper et prendre son temps pour le régler. On est obligé de régler à chaque fois qu’on change d’appareil.

Dans le même ordre d’idée, le Feiyutech G6 Plus est livré dans une sorte de housse de protection. Idem quand on le range. Le Feiyutech G6 Plus se replie pour rentrer dans sa boite et donc vous pouvez dire adieu aux réglages.

Ça refroidit un peu l’envie de s’en servir fréquemment.

Le prix du Feiyutech G6 Plus fait vite oublier ce désagrément. Il est à moins de 180€ et pour un stabilisateur 3 axes multi-usages ça reste une très bonne option. Cliquez ici