Test Samsung Galaxy S10e - le compact qui fait de l'ombre aux grands - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Samsung Galaxy S10e test du smartphone compact presque parfait
Smartphone

Test Samsung Galaxy S10e – le compact qui fait de l’ombre aux grands

Samsung Galaxy S10e test du smartphone compact presque parfait

Le Galaxy S10e est affublé d’un « e » pour signifier qu’il embarque l’essentiel afin de répondre à tous les besoins. Nous avons testé le Galaxy S10e pour voir s’il tient ses promesses. 

La famille des Galaxy S10 se compose de trois modèles. Avec son écran de 5,8 pouces, le Galaxy S10e est le plus petit des trois smartphones.

C’est un format compact qui se fait de plus en plus rare. Tout le monde n’est pas adepte des grands écrans et le S10e a assurément un public.

Nous avons testé et éprouvé le Samsung Galaxy S10e et il a vraiment tout d’un grand.

Le smartphone n’a absolument rien à envier à ses deux grands frères et il prend même le dessus sur certains points.

Une précision avant de commencer. Plutôt que de rentrer dans un test détaillant toutes les caractéristiques du Galaxy S10e, nous allons nous pencher sur ce que nous avons aimé et moins apprécié sur ce smartphone.

Galaxy S10e – Un design parfaitement adapté à la main

Cela peut paraître étrange mais la taille réduite du S10e est vraiment appréciable. Il est petit, léger, fin et il se glisse facilement dans une poche.

On tient bien le smartphone et il est utilisable d’une seule main. On peut accéder à tout l’écran avec le pouce.

Une remarque sur l’emplacement du lecteur d’empreintes. Il n’est pas sous l’écran comme sur les autres Galaxy S10.

Samsung a intégré le scanner dans le bouton Power. On pourrait penser que ce n’est pas à son avantage mais au contraire. Il est ultra réactif et on se demande si on ne le préfère pas au lecteur sous l’écran.

Il accepte plusieurs empreintes et on peut l’utiliser de la main droite ou de la gauche. On passe rapidement sur le reste des finitions sans reproche. Il n’y a pas de doute, on est bien devant un smartphone premium.

 

Galaxy S10e – Un écran qui bulle

Comme le S10 et le S10+, le Galaxy S10e arbore un écran Infinity avec un trou mais la dalle est plate. L’écran est percé pour laisser passer la caméra frontale. 

Elle fait la même taille que sur le Galaxy S10 mais comme l’écran est plus petit on la remarque plus. On lui pardonne rapidement puisque grâce à elle la surface de l’écran atteint 91,6%.

La bulle sait quand même se faire oublier. Lorsque vous regardez une vidéo tenez le smartphone de façon à ce que la bulle soit dans le coin bas à droite. Vous n’y penserez plus.

Elle ne vous posera pas non plus de problème dans les jeux vidéo. Samsung a mis une bande noire à son niveau pour ne pas gêner les commandes.

Cette bulle a donné naissance à un autre phénomène inattendu. On cherche à personnaliser ses fonds d’écran pour la masquer. Cela devient un jeu et on ne s’en est pas privé (Vous pouvez découvrir des fonds d’écran adaptés dans notre article sur les GS10). 

 

Galaxy S10e – Aussi puissant que les grands

Samsung n’a pas fait de jaloux. Ses trois nouveaux smartphones ont tous le même processeur. Le Galaxy S10e tourne avec un Exynos 9820 couplé avec 6Go de RAM.

Avec cette configuration, vous n’aurez aucun problème pour faire tourner les jeux vidéo les plus gourmands. On a pu jouer à Fortnite ou PUBG Mobile avec un maximum de détails.

Un mot sur le son. Samsung tire pleinement partie du savoir-faire de AKG. Les haut-parleurs stéréo sont répartis de chaque côté de l’appareil. Le Galaxy S10e est compatible Dolby Atmos et c’est étonnant comme un si petit smartphone peut avoir un son aussi puissant et enveloppant. 

Des écouteurs filaires AKG sont d’ailleurs fournis dans la boite.

Galaxy S10e et la photo – Des améliorations dans tous les sens

Le Galaxy S10e est doté d’une double caméra. Le capteur principal de 12MP a une ouverture variable. Il est secondé par un capteur ultra grand angle de 16MP avec une ouverture de f/2.2. 

Le S10e perd le zoom optique X2 des autres S10. Les effets de flous d’arrière plan sont en conséquence gérés numériquement mais honnêtement on ne voit pas la différence.

L’interface de l’appareil photo permet de jongler entre les deux capteurs photo avec une facilité déconcertante. Tous les modes sont accessibles d’un swipe du doigt.

Le nombre de modes a été réduit. Ils n’ont pas pour autant disparu. C’est l’intelligence artificielle qui gère tout. Par exemple, le mode super-night se déclenchera automatiquement si l’IA détecte que c’est nécessaire.

Avec une bonne luminosité, le Galaxy S10e fait des photos splendides. Comme d’habitude les couleurs sont poussées mais c’est la caractéristique des appareils Samsung.

En condition de faible luminosité, Le S10e fait de belles photos mais il n’est pas le plus performant du marché.

On ne peut rien reprocher aux photos quand on les regarde à taille réelle. Tout se complique quand on commence à zoomer. Les capteurs privilégient la clarté au détriment des détails. 

Le capteur ultra grand angle est impressionnant. Il est de 123°. C’est équivalent à la vision humaine. Un conseil pour l’utilisation du Super grand-angle pour éviter les déformations toujours présentes avec ce genre d’objectif prenez des sujets éloignés. 

Vous pouvez voir ci-dessous le mode normal et le super grand-angle. 

On donne également une mention spéciale au nouveau super-stabilisateur. Il est 30% plus efficace que le précédent et ça se voit. Il élimine quasiment toutes les secousses lorsqu’on marche en enregistrant une vidéo.

Le Galaxy S10e  et l’autonomie – Peut mieux faire

Qui dit petite taille, dit place limitée. Cela rejaillit sur la capacité de la batterie. Samsung a intégré une batterie de 3100mAh. Elle tiendra la journée pas plus et il ne faut pas jouer des heures à Fortnite.

De toute façon, il faudra passer par la case recharge tous les soirs. Une optimisation software serait la bienvenue.

Comme le S10 et le S10+, le S10e est compatible avec la charge rapide, la recharge sans fil et la recharge inversée.

Vous allez pouvoir recharger directement les écouteurs Galaxy Buds en les posant sur le smartphone.

Il suffit d’activer la fonction PowerShare et de poser la petite boite sur la coque. Le smartphone vibre pour indiquer où placer les écouteurs pour activer la recharge.

Cette modeste batterie a un avantage. Elle passe de 50 à 100% en 30 minutes.

 

Un smartphone craquant

Au final, le Galaxy S10e est une vraie bonne surprise. Il mérite bien le « e » collé à son nom. Il rassemble l’essentiel avec succès. C’est une vraie alternative aux smartphones premium avec un grand écran.

Il a quelques petits défauts mais qui sont plus inhérents à son format compact comme l’autonomie.

Design, ergonomie, puissance, photo, le Galaxy S10e est au final un smartphone bien équilibré auquel on peut reprocher très peu de chose. C’est un incontournable dans sa catégorie. 

Le Samsung Galaxy S10e est à 759€ en blanc, vert ou noir