Huawei multiplie les plans B pour contourner la sanction américaine - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Huawei p30 pro bon plan
Smartphone

Huawei multiplie les plans B pour contourner la sanction américaine

Huawei les solutions pour se passer d'Android

Huawei organise la riposte contre la sanction américaine. Elle envisage plusieurs solutions pour remplacer Google mais est-ce suffisant ? 

Huawei ne peut plus commercer avec les entreprises américaines suite à une décision exécutoire de l’administration Trump.

Contre-toute attente, les Etats-Unis ont laissé un sursis de 90 jours à Huawei. La firme chinoise en profite pour mettre sur pied des plans de rechanges.

Le premier effet visible du gel des relations entre Google et Huawei est l’incertitude qui plane autour de la sortie du Honor 20 Pro (lire notre article). Ce n’est que le début mais Huawei n’est pas à cours de ressources. 

Huawei privé d’Android

La mesure la plus retentissante est sans doute le retrait de la licence Android. Cela implique que les prochains smartphones Huawei ou Honor n’auront plus accès au Google Play Store ni aux applications Google, ni aux mises à jour du système d’exploitation. 

Huawei peut toujours utiliser Android Open Source, beaucoup plus restreint. Le géant chinois chercherait à remplacer le Play Store par d’autres alternatives.

Le système portugais Aptoide qui regroupe 100 millions d’utilisateurs et 900 000 apps pourrait être la solution. Huawei serait en discussion avec eux pour pré-installer Aptoide sur ses prochains smartphones.

La compagnie chinoise aurait également demandé aux développeurs de mettre leurs applis dans son store propriétaire. Les store des opérateurs télécom européens pourrait être une autre option.

D’après Reuters, Abraham Liu, le représentant Huawei en relation avec les institutions UE, Huawei et Google travaillent en étroite collaboration avec Google pour trouver une solution.

La firme de Mountain View n’a pas réagi à cette déclaration.

Huawei aurait aussi développé son propre OS si la situation ne s’améliorait pas.

Une décision lourde de conséquences dans les deux sens

La décision de Trump va au-delà de Google. Elle interdit aux entreprises américaines de transférer du matériel, des logiciels et des services techniques à Huawei ou Honor.

La situation se révèle beaucoup plus critique quand il s’agit de fabricants de puces comme ARM. La BBC a mis la main sur un document interne qui précise que tous les contrats, supports et autres engagements avec Huawei et ses filiales doivent cesser.

Il sera très difficile de trouver une alternative à des fournisseurs comme ARM ou Qualcomm. Huawei s’est préparer à cette éventualité et elle a déjà fait des stocks de composants mais pour combien de temps.

Il faut comprendre que cette situation ne doit pas non plus réjouir tous les partenaires US de Huawei. Le ralentissement des ventes de la marque va certainement les impacter.

Ce bannissement va entraîner des pertes dans les deux camps.

Via