Google: Semi boycott à l’encontre des éditeurs de presse allemands - IDBOOX

Abonnez-vous a notre newsletter

Google: Semi boycott à l’encontre des éditeurs de presse allemands

2 octobre 2014 ·

Google Allemagne Presse IDBOOXGoogle a officiellement annoncé sur son blog qu’il allait pénaliser 170 sites d’éditeurs de journaux, 59 sites de radios allemands et 20 sites de télévisions sur Google.de.

Ces quelques 200 médias ne seront pas blacklistés par le moteur de recherche mais leur mise en avant dans la partie Actualités du moteur du leader américain seront moins visibles.

« Nous ne montrerons plus les « Snippets » (premières lignes des articles) et les « Thumbnails » (imagettes) de sites internet connus comme bild.de, bunte.de ou hoerzu.de, et de chaque éditeur qui est représenté par VG Media », a expliqué le patron de Google Allemagne, Philipp Justus.
Ces mesures seront mises à exécution le 9 octobre.

Quand Google montre les dents

Si la firme de Mountain View a pris ces mesures de rétorsion c’est pour répondre aux plaintes des éditeurs allemands.
En effet, au mois de juin, certains médias ont créé VG Media, un groupement formé par plusieurs entreprises allemandes. Ils ont déposé une requête contre Google, et d’autres moteurs de recherche, pour non-respect de la propriété intellectuelle.
Ils demandent à être rémunérés pour les imagettes visibles dans le moteur de recherche et les premières phrases publiées pour introduire le sujet traité.

Google estime que s’en est trop et décide donc de ne plus afficher les images en question et les 2 premières lignes introductives de l’article. Il n’y aura que le titre qui sera cliquable pour emmener le lecteur vers le contenu.

Cette mesure est extrêmement pénalisante pour les éditeurs qui bénéficieront d’un référencement moins optimum et d’une mise en avant qui n’incitera pas au clic !

La méfiance à l’encontre de Google est importante et d’ailleurs la multinationale américaine est dans le collimateur de plusieurs instances comme l’Europe, qui investigue sur un possible abus de position dominante.

Google presse allemagne IDBOOX

Les précédents avec les acteurs de la presse européenne

En 2012, Google avait blacklisté purement et simplement les médias belges de la partie Actualités pour les mêmes raisons. Les médias amputés de leur visibilité sur le Web étaient parvenus à un accord avec la firme de Mountain View

En France, en février 2013, le Président Hollande était intervenu et avait même nommé un médiateur pour résoudre le conflit entre les médias français et Google. Résultat, 60 millions d’euros ont été « lâchés » par Google (lire notre article)
L’affaire avait même fait boule de neige auprès d’autres acteurs européens.

L’Allemagne a pourtant légiféré

Cette menace de Google de couper les vannes au trafic des sites allemands ne date pas d’hier.
En Juin 2013, Google a été forcé de revoir sa politique d’intégration des articles dans Google Actualités par une décision de justice en promulguant une loi.
Cette loi conçoit le reversement de dividendes aux médias en ligne, et a instauré un système d’opt-in. Google doit demander aux organes de presse allemands s’ils souhaitent être intégrés dans les résultats de Google Actualités ou pas (lire notre article).

Les médias allemands ont-ils été trop gourmands ? 

Découvrez notre rubrique dédiée à la Presse Numérique

Next Stop
Next Stop

Livres du mois

  • Livre audio – X-Files
  • Prix littéraire Grand Témoin
  • Le guide des mamans
  • 60 auteurs
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved