Europe – Education et Covid-19 quel bilan ? Chiffre clés - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Etudes

Europe – Education et Covid-19 quel bilan ? Chiffre clés

etude wacom education covid-19Les confinements ont lourdement impacté le secteur de l’éducation. Il a fallu apprendre, parfois dans l’urgence à travailler à distance.

Enseignants, parents et élèves ont dû s’adapter. Wacom a mené l’enquête en Europe auprès d’enseignants d’écoles et d’universités.

La société spécialisée dans les tablettes et les stylets numériques, dresse un premier bilan et se tourne vers l’avenir.

De l’utilité des outils numériques

Premier constat, 53% des enseignants estiment que les outils numériques apportent de la flexibilité à l’enseignement. Et, 56% ont enseigné en ligne pour la première fois.

Selon l’étude, 59 % des enseignants européens ont déclaré être passés entièrement à un format en ligne au début de la pandémie, tandis que 37 % ont appliqué une méthode hybride et que seulement 16 % sont restés physiquement en classe.

Toutefois, seuls 33% reconnaissent avoir reçu du matériel pour enseigner en ligne de façon adéquate.

Quels sont les freins rencontrés ?

Si les enseignants n’ont pas d’objection à enseigner en ligne, ils pensent pour plus de la moitié qu’ils n’ont reçu aucun soutien des institutions.

Les plus grandes difficultés rencontrées étaient la difficulté d’adaptation des élèves (58%), mais également la transformation digitale des établissements (42%) plus difficile à mettre en place selon eux.

80 % des enseignants estiment que presque tous les élèves disposaient de l’équipement nécessaire pour se connecter en ligne aux cours, mais seule une minorité disposait de l’équipement adéquat (15%).

Quels appareils utilisés à distance ?

Pour enseigner à distance, les enseignants ont privilégié certains appareils.
Les ordinateurs et les portables Windows (69%), les smartphones (24%) les iPads (19%). En outre, 10% ont utilisé un stylo numérique et 7% une tablette à stylet.

En termes de logiciels, les favoris sont les plateformes de réunion en ligne (77 %) et la création de présentations (67 %), talonnés par les programmes de textes tels que Word, (65 %), l’édition de PDF (55 %) et les programmes de tableaux blancs (38 %).

Du côté des étudiants, 88% ont utilisé des ordinateurs personnels, et, 77% smartphones (77%). Seuls 28% ont utilisé le matériel fourni par l’école.

Et la suite ?

41 % des personnes interrogées pensent que les cours hybrides seront désormais plus fréquents. En outre, la technologie en classe est favorablement accueillie en Europe : 53% pensent que les outils numériques apportent de la flexibilité à l’enseignement.

La fin de l’écriture manuscrite ?

On parle souvent de l’attachement à l’écriture manuscrite, notamment en France (lire notre article).

Qu’en est-il depuis la pandémie ? Les enseignants, en général, estiment que l’utilisation du crayon et de l’écriture manuscrite sont essentielles dans l’éducation, indépendamment de la numérisation, en particulier pour que les élèves apprennent (55 % pensent que c’est important voire très important), pour que les professeurs enseignent (54 %) et comme outil d’apprentissage traditionnel parallèlement au numérique (53 %). En outre, près de la moitié des répondants estiment qu’elle est également importante pour communiquer et inciter l’interaction (44%).

Voir les autres chiffres dans la suite de l’infographie ci-dessous Consultez notre rubrique sur l’éducation