Apple plombé par le programme de changement des batteries d’iPhone - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Apple ses résultats touchés par le changement des batteries
Smartphone

Apple plombé par le programme de changement des batteries d’iPhone

Apple ses résultats touchés par le changement des batteries

Les résultats d’Apple au troisième trimestre 2018 n’ont pas été aussi bons que prévu. Son programme d’échange des batteries a eu un effet pervers sur ses comptes. 

Apple n’est pas au mieux de sa forme (toute proportion gardée). Les ventes d’iPhone au dernier trimestre 2018 n’ont pas atteint les objectifs qu’elle s’était fixée.

Une des raisons pointées par Tim Cook pour expliquer cette baisse était le programme de remplacement des batteries d’iPhone mis en place début 2018.

Apple avait lancé ce programme après avoir été suspecté d’obsolescence programmée.

La firme de Cupertino avait décidé unilatéralement de ralentir ses vieux iPhone pour préserver leur batterie.

Pris la main dans le sac, elle avait ensuite proposé au détenteur d’iPhone d’échanger leur vieille batterie contre une somme modique.

Apple – Des batteries qui lui coûtent cher

Ce geste de bonne foi a effectivement eu un impact négatif sur les ventes d’Apple.

11 millions de possesseurs d’iPhone ont décidé de bénéficier de ce programme en 2018.

C’est autant de personnes qui n’ont pas acheté un nouvel iPhone. Elles ont préféré conserver leur vieux smartphone remis à neuf.

Apple s’attendait à seulement 1 ou 2 millions de remplacements au début de ce programme d’échange de batteries.

La firme de Cupertino a du faire face à une demande 5 fois plus importante. Cela fait 9 millions de personnes supplémentaires qui ont décidé de changer de batterie.

Elles n’auraient pas forcément acheté toutes un nouvel iPhone. Un tiers d’entre elles auraient suffit à regonfler les comptes d’Apple.

Ce programme de batterie n’est pas la seule raison de la chute des revenus de la firme de Cupertino. Elle doit aussi faire face au ralentissement de ses ventes en Chine.

Le premier trimestre 2019 ne s’annonce pas meilleur d’après les analystes.

Via