Apple lance son nouveau service d’abonnement - IDBOOX

Abonnez-vous a notre newsletter

Apple lance son nouveau service d’abonnement

15 février 2011 ·

IDBOOX_Ebooks_app-store-logoApple a finalement lancé son nouveau système d’abonnement. La firme de Cupertino explique dans un long communiqué de presse les règles du jeu pour qui voudra désormais vendre sur l’App Store des magazines, des journaux, de la vidéo, de la musique… Développé à l’origine pour le quotidien The Daily, ce nouveau service d’abonnement est maintenant disponible pour tous les types de contenus. Les livres numériques ne sont pas mentionnés mais Apple parle de l’ensemble des produits mis en vente sur sa plate-forme, on peut donc supposer que les ebooks sont concernés également.

Business is Business
Le vendeur définit son prix et la durée de l’abonnement. Apple a pensé à tous et propose un large choix d’abonnements : à la semaine, hebdomadaire, bimensuel, trimestriel, semestriel ou annuel. Le client pourra quant à lui gérer tous ses abonnements sur une page dans son compte personnel. Apple précise que la société se chargera du processus de paiement et retiendra sa commission habituelle de 30%.
Pour faire taire toute polémique, Steve Jobs prend la parole et explique les règles de vente sur l’App Store : « Notre philosophie est simple quand Apple amène un nouvel abonné dans l’application, Apple touche une commission de 30% ; Quand l’éditeur amène un abonné existant ou un nouvel abonné dans l’application, il garde 100% des revenus et Apple ne gagne rien. » « Tout ce que nous demandons est que si un éditeur propose une abonnement en dehors de l’application, la même ou une meilleure offre doit être faite à l’intérieur de l’application…».
Les éditeurs qui utilisent les services d’abonnement Apple dans leurs applications peuvent utiliser d’autres méthodes d’acquisition d’abonnés en dehors de l’application. En contre partie, ils devront proposer les mêmes services à l’intérieur de l’application. Les prix dans l’App Store devront être identiques ou moins chers que ceux proposés à l’extérieur. Grâce à cette règle Apple sape la concurrence et s’assure que les ventes se feront bien sur l’App Store. Les éditeurs ne pourront pas proposer de produits moins chers chez eux et ils n’auront pas non plus la possibilité de vendre plus chers sur l’App Store pour récupérer la commission de 30% d’Apple. Les lecteurs se tourneront sans aucun doute vers le système de paiement d’Apple rapide et simple.
Autre point important, les éditeurs de contenu ne pourront plus mettre de liens dans leurs applications menant vers un site web permettant d’acheter du contenu ou de souscrire à un abonnement en dehors de l’application. Avec cette mesure Amazon est directement visé.

Et les données clients ?
En ce qui concerne les données clients, Apple reste maître des coordonnées des internautes, sauf si l’éditeur propose un formulaire de collecte d’informations. Dans ce cas, l’éditeur aura la main sur les coordonnées de son client (y compris des informations supplémentaires s’il le souhaite). Si le client opte pour ce choix, ce sera à l’éditeur d’être garant de la protection des données personnelles.

 Lire d’autres articles sur le sujet d’Apple et les éditeurs :
Apple et les éditeurs de presse européens
Apple sort de son silence
Apple et l’application Sony reader
Apple inquiète les éditeurs de presse en général

Next Stop
Next Stop

Livres du mois

  • Livre audio – X-Files
  • Prix littéraire Grand Témoin
  • Le guide des mamans
  • 60 auteurs
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved