Huawei gagne un nouveau sursis de 90 jours - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Huawei Mate 30 une solution pour installer les applications Google
Smartphone

Huawei gagne un nouveau sursis de 90 jours

Huawei obtient un nouveau sursis de la part des USA

Huawei bénéficie d’un nouveau délai. La suspension des sanctions américaines est prolongée pendant 90 jours supplémentaires. 

Les Etats-Unis ont accordé à Huawei un nouveau sursis. Le moratoire prenait fin le 19 août 2019. A partir de cette date le gouvernement américain devait mettre ses menaces à exécution et appliquer ses sanctions.

On attendait la décision des USA. Le couperet n’est pas tombé sur Huawei.

Le secrétaire au commerce américain accorde un délai supplémentaire de 90 jours à la firme chinoise. Huawei peut continuer à acheter des biens et des services aux Etats-Unis pendant cette période.

Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir. Android sera toujours sur votre smartphone demain matin et l’OS de Google animera les appareils de la marque qui sortiront au cours des trois mois à venir.

Cette suspension court jusqu’au 19 novembre 2019. Le Mate 30, Mate X et autres de surprises peuvent sortir l’esprit tranquille.

Huawei prise entre deux feux

Le département américain du commerce explique les raisons de ce geste. C’est officiellement pour laisser plus de temps aux petites entreprises américaines engagées avec Huawei pour trouver une alternative.

La compagnie fournit des infrastructures réseau dans le pays dont il est difficile de se passer d’un simple claquement de doigt.

La guerre commerciale qui agite les USA et la Chine ont des répercussions des deux côtés. D’après le secrétaire au commerce américain plus de 50 compagnies ont demandé des autorisations spéciales pour vendre des produits à Huawei. Ce chiffre devrait encore augmenter.

La firme chinoise a dépensé 70 milliards de dollars pour acheter des composants en 2018 dont 11 milliards aux USA auprès de compagnies comme Qualcomm ou Intel. 

Il faut aussi prendre en compte le danger que représente HarmonyOS pour Android, le nouveau système d’exploitation développé par Huawei. 

Cette prolongation du moratoire permet également aux USA et à la Chine de discuter plus sereinement pour trouver un accord.

Il faut tout de même noter que le département américain en a profité pour ajouter une cinquantaine de filiales de Huawei sur sa liste noire. Le total des entités Huawei visées par ces sanctions montent désormais à 100.

Via