Abonnez-vous a notre newsletter

Aurélie Filippetti penche pour la taxe Google pour aider la presse

17 septembre 2012 ·

Presse_numerique_IDBOOXLa taxe Google apparaît et disparait régulièrement au gré des fluctuations politiques. Aurélie Filippetti y a récemment fait allusion dans une interview réalisée par Aqui.fr et Rue 89. La Ministre de la Culture et de la communication y développe sa vision de l’avenir de la presse qui passe selon elle par le numérique et répond en partie en partie à l’appel des éditeurs de presse (lire notre article).

Elle estime que la mutation de la presse traditionnelle vers le numérique est nécessaire à la bonne santé de l’ensemble des supports. Les acteurs numériques et papier doivent se soutenir pour réussir à traverser la crise que subit le secteur en général.

« Les menaces qui pèsent aujourd’hui sur la presse papier risquent aussi paradoxalement de fragiliser le numérique. On doit avoir un travail en commun entre la presse traditionnelle avec des fenêtres numériques et la presse uniquement numérique. Les menaces sur la presse écrite pénalisent tout le monde. Il faut y remédier, notamment parce que certains sites, des moteurs de recherches issus d’acteurs économiques qui ne sont pas localisés en France et pas fiscalisés en France utilisent, énormément, de matière première issue de la presse numérique. Les mots clés tapés sur les moteurs de recherche sont les mots clés des grands journaux traditionnels donc je crois qu’on a intérêt, car c’est un pilier de la démocratie, à trouver le moyen de permettre à la presse de faire sa mutation numérique. »

Sur la rétribution des producteurs d’information par les moteurs de recherche et en quelque sorte le retour de la taxe Google, Aurélie Filippetti précise que c’est la mission de Pierre Lescure de déterminer l’approche de cette problématique. « Ce qui est indispensable, c’est qu’il y ait une forme de rétribution par les sites qui aujourd’hui tirent un profit réel de l’utilisation des contenus riches en information, en savoir-faire, en matière grise. Il faut qu’ils participent au financement de l’information. Une mission a été confiée à un inspecteur des finances, un magistrat de la Cour Des Comptes, sur la fiscalité du numérique. En tout cas ces gros acteurs et plateformes ne peuvent plus échapper à une forme de fiscalité dans des pays où par ailleurs ils dégagent un bénéfice certain. »

La Ministre plaide également pour une plus grande transparence du versement des aides à la presse en envisageant une remise à plat. Il y a parfois nécessité d’un rééquilibrage entre le soutien d’une certaine presse traditionnelle et les pure player.

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved