Amazon va enfin payer des impôts ! - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Amazon paypal
Actu Web Economie du livre

Amazon va enfin payer des impôts !

Amazon impots europe

Amazon semble entrer dans droit chemin et va payer ses impôts en Allemagne et en Grande Bretagne et bientôt en France. Cette modification de fonctionnement aurait pris effet le 1er mai. 

Plusieurs sources confirment cette information. Le journal allemand Süddeutsche Zeitung a interrogé un porte-parole de la multinationale américaine qui lui a déclaré : « Nous examinons nos structures régulièrement afin de nous assurer que nous pouvons servir nos clients aussi bien que possible ».

Selon le média, en 2012, Amazon n’avait payé que 3 millions d’euros d’impôts dans le pays alors que son chiffre d’affaires avoisinait alors les 9 milliards d’euros. En 2014, les ventes d’Amazon ont frôlé les 11 milliards d’euros. L’Allemagne est le second marché d’Amazon après les USA (12% de ses ventes mondiales).

En UK, le géant américain a emprunté la même voie et rentre dans le rang. The Guardian cite un membre du staff Amazon qui déclare : « nous enregistrons maintenant les ventes au détail des clients au Royaume-Uni sur la branche britannique. Auparavant, ces ventes étaient enregistrées au Luxembourg ».

Le chancelier George Osborne a mis en place une loi depuis le mois d’avril. Il a imposé une taxe punitive de 25% pour tous les groupes comme Amazon, Google ou encore Apple qui paieraient leurs impôts artificiellement dans le pays.

La France sera également concernée Amazon va déployer le principe dans tous les pays européens dans lesquels la compagnie opère. 

En juin 2014, la Commission Européenne a lancé plusieurs enquêtes approfondies pour faire la chasse à l’optimisation fiscale au sein de la Communauté européenne. Elle s’est intéressée au cas d’Amazon, de ses filiales et du Luxembourg.

Par ailleurs, depuis le premier janvier 2015, les sites de e-commerce sont obligés de facturer les achats en ligne avec la TVA du pays de l’acheteur alors qu’auparavant celle-ci était de 3% (TVA luxembourgeoise).

De plus, en Allemagne et en Grande Bretagne, des campagnes de consommateurs, et de politiques ont été menées pour boycotter Amazon et ses pratiques en matière de fiscalité.

Ces différents éléments, ont dû faire comprendre à Amazon, que le temps du yoyo fiscal était révolu et qu’il valait mieux commencer à donner l’exemple pour être « irréprochable ».