Abonnez-vous a notre newsletter

Amazon espionnerait ses clients sur les réseaux sociaux

27 juillet 2015 ·

amazon europe antitrust ebook
Amazon est tout puissant tout le monde le sait. L’histoire qui va suivre mérite qu’on s’y arrête.

Imy Santiago a téléchargé un ebook. Ravie de sa lecture, elle a voulu écrire un commentaire sur le livre qu’elle a lu. 

Les habitués d’Amazon savent qu’il y a un temps de latence entre le moment où le client rédige son commentaire sur un livre et le moment où il est publié. Pendant ce laps de temps, Amazon vérifie le contenu pour s’assurer qu’il n’y a pas d’entourloupe.

Seulement voilà, I Santiago s’est vue refuser son commentaire, elle en soumet un autre, puis un autre, rien n’y fait.

Excédée elle contacte Amazon pour demander pourquoi son commentaire n’apparaît pas en ligne. Amazon lui répond que selon eux elle est trop proche de l’auteur et que ses quelques phrases ressemblent à de la complaisance envers l’auteur. La réponse du commerçant est cinglante : « Nous n’avons pas publié votre commentaire client parce que vous connaissez l’auteur personnellement. Etant donné la nature sensible de notre activité, nous ne vous expliquerons pas comment nous avons déterminé que vos comptes sont liés » Éloquent non ?

La lectrice rétorque qu’elle ne connait pas personnellement l’auteur mais qu’après avoir découvert son livre elle s’est mise à le suivre sur les réseaux sociaux.

Alors que s’est-il passé ? Selon Engadget et la lectrice lésée, Amazon pourrait bien espionner ses clients sur les réseaux sociaux pour mieux « les connaitre » mais bien entendu aucune preuve ne peut être avancée.

Le seul fait d’être lié à l’auteur via Facebook ou Twitter aurait-il pu mener les algorithmes diaboliques d’Amazon à la conclusion que ce commentaire était un « fake » ?

Nous n’aurons pas la réponse sur ce sujet sensible, la firme de J. Bezos ou les autres géants du web n’avoueront jamais qu’ils espionnent leurs clients sur d’autres interfaces que les leurs, mais ce petit signal d’alarme mérite d’être relaté.

Par ailleurs, Amazon a été taxé à plusieurs reprises de publier de faux commentaires et de laisser faire ce genre de pratiques, en réponse à ces accusations, le site marchand a durci sa politique, mais l’exemple de Santiago montrerait dans ce cas tous les travers liés à la protection des données et au respect de la vie privée…

Catégories : Actu Web

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved