Abonnez-vous a notre newsletter

Interview – Tour d’horizon de l’autoédition chez Amazon

30 janvier 2017 ·

KORO-CASTELLANO-AMAZON

Quand on parle d’autoédition on pense en premier lieu à la plateforme d’Amazon Kindle Direct Publishing (KDP). 

Dédiée aux auteurs indépendants, cette plateforme offre la possibilité aux écrivains de se lancer dans l’aventure de la publication papier et numérique.

Koro Castellano est directrice des contenus et acquisitions Kindle pour Amazon en Espagne.

Dans cet entretien notre invitée explique et analyse le succès de KDP en Europe et trace les prochaines étapes concernant l’autoédition, qui devient, l’un des piliers de l’industrie du livre partout dans le monde.

 

Le marché repose sur trois piliers :

l’édition traditionnelle, l’autoédition et les abonnements

Quel bilan faites-vous pour 2016 concernant KDP Europe ?

2016 a été une excellente année pour KDP en Europe, durant laquelle a été célébré le 5ème anniversaire de Kindle en France.

Notre marché et notre chiffre d’affaires ont nettement progressé. Nous avons notamment lancé notre offre d’essai gratuite de 14 jours pour L’Abonnement Kindle, tout en continuant d’investir dans l’autoédition : deux démarches qui ont porté leurs fruits.

Désormais, les auteurs savent tirer le meilleur parti de notre service KDP pour améliorer leur visibilité, augmenter les ventes et toucher plus de lecteurs à travers le monde.

L’autoédition est déjà devenue une part importante du l’industrie de l’édition, à tel point que nous croyons désormais que le marché repose sur trois piliers : l’édition traditionnelle, l’autoédition et les abonnements.

Quelles sont les perspectives pour 2017 en matière d’autoédition et votre analyse du marché au sens large ?

L’autoédition se développe très rapidement et nous nous attendons à ce que la croissance se poursuive en 2017.

Après tout notre service KDP est simple, accessible et gratuit. Il permet aux auteurs de maintenir un total contrôle sur leurs œuvres, d’établir le prix de leur livre numérique et de choisir le pays dans lequel ils souhaitent le vendre.

Ils peuvent gagner jusqu’à 70% de royalties. En moins de 48 heures le livre est disponible pour des millions de lecteurs à travers le monde et ils peuvent surveiller les ventes quotidiennement.

En 2017, nous allons également nous concentrer sur le nouveau service KDP Print (Impression KDP), qui permet aux auteurs de vendre leurs ouvrages au format numérique et au format papier, par un système d’« impression à la demande ». Nous sommes particulièrement enthousiastes sur ce projet.

 

Nous allons également nous concentrer sur

le nouveau service KDP Print 

Pourriez-vous nous citer quelques auteurs qui incarnent une success story KDP ?

Les principaux éditeurs français utilisent KDP pour identifier des nouveaux talents, tels qu’Agnès Martin LugandAurélie ValognesAmélie Antoine (Michel Lafon), Louisiane Dor (Gallimard)…

D’autres auteurs, d’abord publiés par des éditeurs, ont décidé de tenter l’aventure de l’autoédition avec KDP : Jean-Christophe Rufin (membre de l’Académie française d’ordinaire publié par Gallimard) a publié son livre « Immortelle Randonnée » via KDP, Antoine Bello (Gallimard) publie aussi des romans et nouvelles sur KDP, Christophe Arleston (créateur/scénariste de la saga B.D «Lanfeust») a publié son premier roman sur KDP…

Et voici une belle « success story » : En 2013, l’éditeur Michel Lafon a découvert sur la plateforme Kindle Direct Publishing le titre « Les gens heureux lisent et boivent du café » écrit et autoédité par Agnès Martin-Lugand.

Ce dernier figurait depuis quelques semaines dans le top 100 des ebooks. Agnès Martin-Lugand, auteure indépendante jusqu’ici jamais publiée traditionnellement, a signé chez Michel Lafon et a vu son titre publié en version physique et numérique sous le sceau de la Maison d’édition le 6 juin 2016.

Son titre a été vendu dans plus de 14 pays. Après en avoir vendu plus de 300 000 exemplaires, ses droits ont également été achetés par un producteur à Hollywood.

On compte aujourd’hui des dizaines d’auteurs KDP contactés de la même manière par un éditeur, et dont le succès sur papier également est en marche.

Les gens heureux lisent et boivent du café Agnes Martin-Lugand Ebook IDBOOXAmelie Antoine fidele au poste ebook

Pour vous quelles sont les principales qualités d’un auteur indépendant pour qu’il réussisse ?

La principale qualité d’un auteur, c’est évidemment de savoir très bien raconter une histoire ! Mais d’autres qualités tout aussi importantes sont essentielles pour se démarquer.

Un auteur indépendant à succès, c’est quelqu’un qui comprend comment promouvoir son livre, quelqu’un qui a le souhait d’interagir avec ses lecteurs, de leur présenter son ouvrage et de tenir compte de leurs commentaires pour ses futures publications.

Généralement, il doit être très actif sur les réseaux sociaux. L’auteur indépendant peut également partir en quête de reconnaissance de la part des lecteurs, d’auteurs confirmés et d’acteurs incontournables du secteur du livre, par exemple en déposant sa candidature au concours français de KDP « Les Plumes Francophones »…

A travers la voix des lecteurs, ce prix annuel récompense les trois meilleurs livres en langue française autoédités grâce à KDP. Pour un auteur, c’est une occasion exceptionnelle de se faire connaître et d’asseoir sa réputation.

Quelle est la place des auteurs indés dans le TOP des ventes français ?

Aujourd’hui en France, les auteurs indépendants représentent 30 à 40 % des 100 meilleures ventes de livres Kindle.

Comment expliquez-vous le succès de l’autoédition ?

L’édition numérique représente une part croissante de l’écosystème de l’édition, et l’autoédition monte en puissance, grâce au service spécifique que propose Amazon.

La raison de ce succès est que le service est simple et que tout le monde peut l’utiliser et être fier et satisfait d’éditer ses propres écrits et de les mettre instantanément à la disposition de milliers de lecteurs potentiels.

auteur-inde-autoedition

Quels sont les 3 conseils que vous donneriez à un auteur qui se lance dans l’autoédition ?

Je conseillerais à l’auteur d’étudier minutieusement toutes les étapes de l’autoédition et de n’oublier aucun détail.

Il est essentiel d’éditer un ouvrage parfaitement mis en page et corrigé, avec une couverture vraiment séduisante (Amazon propose des outils de marketing et de conception en ligne pour ce faire).

Ensuite, je lui conseillerais d’exploiter les réseaux sociaux et d’échanger le plus possible avec le public : les commentaires sont une source inépuisable d’amélioration et permettent à l’auteur qui en tient compte d’améliorer son style et de bâtir sa communauté.

Pour terminer, je lui conseillerais de tirer profit des outils de promotions que nous mettons à disposition pour inscrire son livre numérique dans L’Abonnement Kindle, qui est une autre source très intéressante de revenus.

Uniquement l’année passée, nous avons payé les auteurs à hauteur de plus de 160 millions USD aux auteurs indépendants à travers le monde. Nos données montrent que les clients qui ont fait le choix de L’Abonnement Kindle augmentent leur temps de lecture de 30%. C’est donc une formidable opportunité pour les auteurs indépendants.

Est-ce que KDP aura une forte présence au prochain salon Livre Paris ? Dans l’affirmative sous quelle forme ?

En effet, KDP et les autres activités d’Amazon dans le domaine du livre exposeront au salon Livre Paris 2017.

Ainsi, nous pourrons informer plus largement sur la façon dont Amazon enrichit constamment l’expérience de lecture et d’édition, en France et partout dans le monde, pour rendre la culture disponible n’importe quand et n’importe où.

Consultez notre rubrique dédiée à l’autoédition

Catégories : Infos Ebooks, Interviews
Rose Ascendant Pourpre

Livres du mois

  • Lucrèce n’est pas une femme
  • Sherlock
  • Rose Ascendant Pourpre
  • Mathador
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2016 IDBOOX All rights reserved